L’importance de la carte mémoire SD en photo et vidéo

L’importance de la carte mémoire SD en photographie et en vidéo

Pendant longtemps je ne m’étais pas vraiment intéressé à la technologie présente dans la carte mémoire SD. Je pensais qu’une carte mémoire SD banal de bonnes marques pour la sécurité suffisaient. J’ai fait une erreur ! L’évolution de nos appareils technologiques avec du matériel performant permet de travailler dans de bonnes conditions. Il ne faut pas négliger l’essentiel, celui qui copie nos données. C’est comme une voiture. Si vous avez une belle Mercedes, il vaut mieux lui mettre de bons pneus et profiter du réel confort que cette voiture vous propose. En quelque sorte c’est comme si vous étiez bridé si vous n’associez pas le bon matériel avec votre équipement.

Cliquer sur lecture pour lire la vidéo : Choisir sa carte SD

Mon expérience avec les cartes mémoires SD

J’avais opté pour les cartes mémoires SD SANDISK de la gamme ULTRA, parce qu’elles ne sont pas chères. J’ai pris des 32go et j’en ai une de 64go que j’avais obtenue quand j’avais acheté mon Fujifilm X100S d’occasion. La gamme ultra est l’entrée de gamme de chez SANDISK.

carte memoire sd 32go sandisk
Carte mémoire SD 32go SanDisk ULTRA
Acheter la carte mémoire SD Sandisk ULTRA au meilleur prix

SANDISK est une des meilleures marques de carte mémoire SD auquel je fais confiance. La gamme ULTRA est quand même une bonne carte SD. Elle lit 80 Mo/s, elle a cependant une écriture standard qui n’est pas très rapide. Il y a un petit logo présent sur la carte mémoire SD qui indique classe 10 pour l’exemple ci-dessus.

La classe 10 représente une écriture de 10 à 20 Mo/s. Ce n’est pas vraiment une bête de course. Surtout si déjà vous avez un appareil qui prend une photo en RAW à 30 Mo. Il y a aussi les classes en dessous, classe 2 pour 2 Mo /s, classe 4 pour 4 Mo /s … Et puis actuellement on trouve une nouvelle gamme U1 et U3. La U1 se rapproche de la classe 10.

La U3 offre une écriture de 30 Mo/s minimum. Il faut donc souvent faire attention. Les débits annoncés sont souvent les débits de lecture et donc çà peuvent être trompeurs. Il y a des cartes mémoires SD, des cartes mémoires SD HC, des cartes mémoires SD XC. Donc on peut vite se perdre avec ces appellations. Surtout qu’on y trouve aussi une norme UHS comme UHS-I et USH-II. Un tableau récapitule bien les choses.

comparatif carte mémoire SD
source : les numériques

Vitesse de lecture et vitesse d’écriture

La vitesse de lecture et la vitesse d’écriture ce n’est pas la même chose. Bien souvent il y a une vitesse d’inscription sur la carte SD et c’est celle de la vitesse de lecture. On pourrait se dire que c’est déjà des cartes assez rapides, mais ici c’est complètement différent. Prenez cette carte il est marqué 95mo/s, mais ça, c’est la vitesse de lecture. Il n’est pas facile de trouver la vitesse d’écriture de cette carte. C’est vrai on ne trouve pas d’information claire là-dessus. Mais on est plutôt ici à une vitesse de 20 mo environ par seconde en écriture environ quand la version Extrême pro monte à 90 mo par seconde en écriture.

Ce qui veut dire que c’est beaucoup plus rapide sur la version extrême pro. Maintenant c’est simple, si vous photographiez et que vous prenez une carte qui n’a pas la vitesse suffisante de vous suivre, vous allez vous retrouver en train d’attendre que l’appareil photo copie votre image que vous venez de prendre sur votre carte SD. Et ça, c’est très embêtant, car si vous fait une rafale, vous allez voir que votre appareil photo risque de ne pas être disponible tout de suite.

En fait les cartes SD coutait relativement cher auparavant. Maintenant si on regarde du côté de Amazon, pour la version ultra d’entrée de gamme on est entre 12 et 15euros pour la version 64go, actuellement ce n’est pas vendu par Amazon par contre. Et pour la version 64go en extrême pro on est entre 20 et 25 euros selon les promos. J’ai même vu des périodes ou c’est 16-17 euros. Après ça dépend la période tout de même, mais tout ça pour vous dire que l’écart de prix est vraiment relativement faible pour un gain tout aussi important. C’est pour cela que j’avais envie de vous faire une vidéo.

Norme uhs

Après il existe des cartes beaucoup plus performantes, je vous ai parlé des uhs 1 mais il existe aussi des uhs 2 avec des vitesses de lecture et d’écriture beaucoup plus rapide. Bien sûr pour les exploiter au maximum il faut les utiliser avec un appareil compatible.Il faut définir votre utilisation. Quand vous fait une photo en jpeg, elle pèsera moins lourd qu’un fichier en RAW. Le Raw c’est le format brut de l’image. Donc un fichier Raw pèse plus lourd qu’un fichier jpeg. Tout dépendra bien sûr de la gamme de votre appareil photo et de la définition du capteur.

Par exemple avec le Fujifilm X-T4 on peut avoir des fichiers de plus de 40 mo à 50 mo avec son capteur de 26 méga pixels. Par contre chez Fujifilm il y a plusieurs paramètres de RAW. Le RAW brut, le RAW compresser sans perte et le RAW compresser avec perte. Pour ma part j’ai paramétré en RAW compresser sans perte. En effet une taille beaucoup plus petite sans pour autant de perte de qualité donc c’est impeccable et dans ce format j’ai une taille de fichier entre 20mo et 30mo. Bien sûr selon l’image, la taille varie.

Donc ici, j’ai un fichier d’environ entre 20 et 30 mo en RAW compresse, si ma carte me permet d’écrire à 90 mo par seconde, je peux donc faire une rafale et enregistré les images convenablement. Par contre on est à 15 images par secondes en rafale avec le X-T4. Si je reste appuyer pour faire une rafale, tout va se copier sur la carte SD ce n’est pas un souci, mais si j’ai besoin de copier 15 images par seconde forcément il va y avoir un laps de temps pour copier les images. Cependant avec la carte extrême pro je trouve que ça suffit, car il y a aussi le cache de l’appareil qui rentre en compte. Ce cache permet de contenir les photos, le temps de les enregistrer. Si le cache est complet forcément il va y avoir un temps d’indisponibilité de l’appareil photo.

Pour la vidéo c’est un peu différent

En effet on parle plutôt en mégabit par seconde. Il y a une différence entre méga bit et méga-octet. 1mo = 8mégabits et non mégabytes qui est le terme anglais de méga-octets. Donc par exemple si on souhaite filmer en 4k, il y a différentes tailles possibles. Il est tout à fait possible de filmer à 100 ou 200 mégabits par seconde avec la carte SD Sandisk Ultra.

Je vous conseillerais cependant de choisir la carte SD Sandisk Extreme pro. En effet si vous souhaitez filmer en 4K à 100 mégabits par seconde, il est nécessaire d’avoir une carte capable d’écrire 12,5mo par seconde. Donc si vous souhaitez filmer en 4K à 200 mégabits par seconde il faudra plutôt choisir une carte capable d’écrire à 25 mo par seconde. En soit c’est pour ça qu’il est important de bien choisir sa carte SD. Je vous conseille vraiment de prendre une carte SD capable d’enregistré un peu plus, afin d’avoir de la marge.

Et alors ?

Le problème de ces cartes mémoires SD, c’est qu’elle varie de quelques euros pour une entrée de gamme à plus d’une centaine d’euros pour les plus performantes. Mais si vous vous intéressez aux cartes du type UHS-II, sachez quel lit jusqu’a 300 Mo /s et écrit 260 Mo/s. Par contre le prix est très élevé. Ces cartes mémoires UHS-II serviront principalement pour des vidéos en 4K de qualité cinéma ou faire vraiment des ralentis très précis. Il faut donc savoir ce que vous souhaitez faire avec pour investir autant d’argent dedans. Il faut bien sûr que votre matériel accepte ce type de carte mémoire SD pour profiter pleinement de ses capacités, sinon la carte mémoire SD sera bridé. La carte UHS-I est souvent suffisante.

Mon choix de carte SD

Quand j’ai acheté mon Fujifilm X-T20 pour remplacer mon Fujifilm X100S, je lui ai mis la carte mémoire SD de 64go que j’avais et donc la gamme ULTRA de SANDISK et je me suis rendu compte que le traitement des données quand je photographiais, prenait quand même pas mal de temps. Cela ne me gênait pas tant que ça sur le Fujifilm X100S, malgré qu’il soit très performant, il ne m’empêchait pas de photographier ni de faire de rafale. Je pouvais faire des rafales de 3 à 6 images par seconde avec le Fujifilm X100S. Il est vrai que pendant une rafale cela prenait encore pas mal de temps jusqu’à la fin de la copie, peut-être dû à la mémoire-tampon (le cache).

En passant sur le Fujifilm X-T20, j’ai fait un test. J’ai pris une photo avec la carte mémoire SD SANDISK ULTRA 64go. J’ai compté que la LED présent sur le X-T20 a clignoté 8 fois (le temps de se copier sur la carte mémoire SD) ! Alors comme je voulais évoluer en technologie en changeant mon matériel avec le Fujifilm X-T20, j’avais envie que la carte mémoire suive. Donc j’ai acheté la carte mémoire SD 64 go de SANDISK mais la version EXTREME PRO qui promet un taux de lecture de 95 Mo par seconde et 90 Mo en écriture!

J’ai pris une photo avec cette carte mémoire SD et là c’est ahurissant! La LED ne clignote que 3 fois!

Carte memoire SD extrème pro SanDisk
Carte mémoire SD 64 GO SanDisk Extreme PRO
Acheter la carte mémoire SD Sandisk EXTREME PRO au meilleur prix

J’ai donc opté pour mon Fujifilm X-T20, pour cette carte mémoire SD SanDisk Extrême PRO de 64 go UHS-I et donc U3. Je suis sûre qu’il y en a qui vont me dire, “mais je le savais moi j’avais déjà opté pour le top“! Mais d’autres découvriront comme moi qu’il y a vraiment une réelle différence sur ces cartes SD. Alors attention il faut prendre une carte mémoire SD qui travaille au maximum que ce qu’elle propose. Sinon n’importe quelle carte mémoire SD enregistre les données, avec plus ou moins de temps. Tout dépendra de vos exigences et surtout de votre budget. En fait toutes ces normes sont là pour vous indiquer la vitesse de transfert capable d’écrire et de lire.

Sur mon Fujifilm X-T20 je sais d’après le descriptif que cet appareil photo me propose une norme UHS-I. Mais pour son grand frère le Fujifilm X-T2 il est capable d’accepter de l’UHS-II.

Ensuite il y a des appellations de classe appelée U1 qui est plus basique et la carte U3 se destine à l’usage de la 4K / UHD. Alors si vous avez du matériel performant et que vous voulez exploiter ses capacités, autant investir dans une carte mémoire SD de bonne marque. D’une part pour la sécurité de vos données. D’autre part, pour une carte mémoire rapide, capable de faire de super rafales et en étant toujours opérationnelle pour shooter encore. Sachez que sur mon Fujifilm X-T20 je peux prendre 1200 photos en RAF (RAW) avec la carte SD 64go, en format brut de la photo de Fujifilm.

Conclusion : choisir sa carte mémoire SD pour la photo ou vidéo

On dit souvent qu’il est préférable d’avoir plusieurs cartes mémoires de petite capacité qu’une seule et très grosse. Pour ma part je trouve qu’à l’heure actuelle, il faut au minimum des 32 Go ou 64 Go. Tout dépend de comment vous photographier. Si vous avez beaucoup de pixels à faire rentrer, c’est vraiment nécessaire. Surtout qu’avec une 64 Go je peux faire 1200 photos brutes, alors en 32 Go j’arriverais à 600 photos. Il faut donc faire attention, si vous partez en vacances ça va très vite ! En prenant une scène intéressante, il arrive qu’on reste sur cette scène à la photographier sous différents angles. Parfois même jusqu’à trouver la bonne composition et donc multiplier le nombre de photos. Avec mon Canon 6D je fais des photos plus tranquilles, j’utilise toujours la gamme Sandisk Ultra qui très bien.

Attention au terme utilisé en anglais et en français. Notamment entre mégaoctet et mégabytes (en anglais) qui veulent dire la même choses mais pas mégabit en Français.

Je n’ai pas encore utilisé les cartes compactes flash qu’on trouve dans les appareils photo très haut de gamme. Ce n’est pas le but de l’article, mais ces cartes mémoires sont tout aussi performantes. Je pense que les cartes mémoires SD arrive maintenant à rivaliser avec elles, et qu’à terme elles les remplaceront sûrement.

Vous l’aurez sûrement compris, n’importe quelle carte mémoire SD fait l’affaire pour sauvegarder vos photos. Si vous n’êtes pas exigeant en terme technique, vous pouvez très bien vous contenter de la gamme ULTRA comme je l’ai fait. Mais si vous voulez exploiter les performances de vos matériels, alors une bonne carte mémoire SD avec un taux d’écriture fait vraiment une grosse différence. Avec une rafale de 14 images par seconde, l’appareil photo peine à copier les photos sur la carte mémoire. Vous devez attendre avant de prendre de nouvelle photo. Mais avec une carte mémoire SD rapide comme la Extrême PRO vous libérera du temps et sera opérationnel beaucoup plus rapidement.

Il faut quand même faire attention à la marque et sa réputation.  Je vous ai présenté la carte à laquelle je fais confiance et elle est excellente.

Carte memoire SD extrème pro SanDisk
Carte mémoire SD 64 GO SanDisk Extreme PRO
Acheter la carte mémoire SD Sandisk EXTREME PRO au meilleur prix

Et vous, quelle carte mémoire SD utilisez-vous ?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être informé dès qu'un nouvel article est publié et recevez en bonus gratuitement, le guide photo que j'ai créé de 31 pages !

9 commentaires Ajoutez les votres
  1. Pour ma part Lexar pro: 1 en 64 u3 c10,(payée 30€ en 2016, la même en u1 vaux 3 fois plus aujourd’hui) 2 en 16 u1 c10 et une extreme pro 16 u3 c10 que je garde en réserve au cas où (elle me pausait problèmes avec mon appareil précédent mais fonctionne avec le nouveau?! donc…)

  2. Pour ma part j’utilise une carte Sony XQD (440 mB/s en lecture et 150 mB/s en écriture) de 64 Gb. Le problème c’est qu’elle est un peu chère (dans les 160 €) et il y a encore plus performant en vitesse d’écriture mais la carte est encore bien plus chère. J’ai une Sandisk 32 GB (95 mB/s) en 2ème carte. Je l’ai achetée pour la raison que vous invoquez c’est à dire de ne pas mettre des pneus de 2 CV sur une Mercédes ! Voila j’espère que la carte durera un certain temps..

    1. Merci Patrick pour ton avis, c’est exactement ça. En fonction des besoins bien choisir sa carte SD, tu as pris la haut de gamme Sony c’est top 🙂 Dans la plupart des situations pour photographier la carte SD Sandisk extreme PRO avec cette vitesse d’écriture est très bien, après il y a les gammes au dessus chez Sandisk aussi (norme différente) qui sont bien pour filmer en 4K 🙂

  3. Il faut aussi préciser que ces cartes ne sont pas éternelles. Ce sont de petites bestioles assez fragiles même. Sans trop savoir pourquoi, un “beau” jour elle vous plante là, sans crier gare. Même si vous l’avez traitée comme une petite princesse pucelle, sa fidélité n’est pas à toute épreuve…. Et aussi, se rendre compte que la course à l’exploit technologique de la part des fabricants, il faut suivre d’assez près les évolutions en même temps que les prix du marché et…peut-être aussi les “origines” de fabrication ?!?

  4. Bonjour, lors de l’achat de mon appareil photo je me suis laissé guidé par la vendeuse de la boutique photo.
    Je possède un EOS250D, avec une carte mémoire SanDisk Extreme 90Mb/s de 32GB. C’est une SD HC , il y a le U3 et le 10.
    Avec environ 300 photos (raw) cela me prend un peu plus de 1/4 de la capacité de la carte.
    J’en suis pleinement satisfait, je ne prend pas beaucoup de rafale ceci reste à être tester.
    Merci pour cet éclairage sur les cartes mémoires, je ferais attention lors de mon prochain achat.

    1. Salut Jimmy, merci pour ton message 🙂 C’est la carte mémoire noire que tu as? Ca doit être la même que j’ai. Il y en a 2 de la gamme extrême chez Sandisk, la jaune et la noire.
      A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.