5 conseils pour photographier le lever de soleil et photographier le coucher de soleil comme un pro !

5 conseils pour photographier le lever de soleil et photographier le coucher de soleil comme un pro !

Il existe plusieurs solutions pour bien photographier le lever de soleil et le coucher de soleil.

La lumière du soleil étant puissante il faut connaitre quelques possibilités pour refléter au mieux la réalité qui est devant vous.

Les couleurs naturelles seront beaucoup plus belles, qu’un réglage trop saturé par exemple.

J’ai été invité par Alexandre, ex-membre de l’équipe ONLY LYON tourisme pour faire des photos depuis la Tour Rose à Lyon pour le lever du soleil. Je me suis dit qu’il serait intéressant de vous en parler pour bien faire des photos de lever du soleil. Pour photographier le coucher du soleil ce sera évidemment la même situation et technique.

Les meilleures photos avec la meilleure lumière sont toujours en début de journée ou en fin de journée. La luminosité devient féerique et hors du commun.

Alors je vous propose dans cet article 5 conseils pour bien photographier le lever de soleil et photographier le coucher de soleil.

 

1er conseil : se préparer à photographier le lever de soleil ou photographier le coucher de soleil

Le premier conseil pour être efficace et photographier le lever du soleil ou photographier le coucher de soleil est naturellement de bien préparer son matériel. La veille de votre sortie photo, il est primordial d’avoir plusieurs batteries. Pensez à charger vos batteries, de prévoir l’objectif à utilisé, un grand angle, un zoom… Pensez aussi à nettoyer votre matérielle photo, regarder au moins si le verre de vos objectifs est propre. Cela évitera de se retrouver avec des taches sur vos photos. Il y a parfois juste besoin d’une petite soufflette ou du pinceau pour retirer les petites poussières et éviter un long post-traitement pour tout retirer.

 

nettoyer son matériel photo
Cliquer sur l’image pour acheter le kit de nettoyage photo »Optic Dry Basic », 3 pièces HAMA

batterie 200d LP E17

2ème conseil : le repérage

En effet il faut savoir où on va, connaître les points de vue, savoir quel angle vous pourriez utiliser. Mais surtout, savoir où se lève le soleil, où se couche le soleil selon la situation. Une bonne astuce, si vous ne connaissez pas les lieux, vous pouvez utiliser Google MAP, pour vous repérer.

Un autre conseil imbriqué ici, est d’arriver en avance ! Enfin ça c’est la théorie. Le problème c’est qu’il faut se lever tôt ! La majorité des photographes laisse tomber ces heures de lever de soleil alors que le spectacle est magnifique.

Pour moi, voila que j’avais rendez-vous à 7h15, mais j’arrive à 7h20. Évidemment plus personne devant la porte. J’envoie un message à l’organisateur, mais pas de réponses. J’ai cru que je m’étais trompé de date ! Par chance il est venu voir s’il y avait quelques personnes dehors ! Ouf ! Voyez comme quoi il faut vraiment arriver en avance ! Bon je n’avais pas beaucoup dormi cette nuit aussi, mais bon pas d’excuse !

Il y a des applications qui permettent de savoir à quel endroit se lève le soleil et/ou, se couche le soleil. Afin de ne pas se préparer pour rien non plus. En ce qui me concerne je connais ma ville je savais ou le soleil allait se lever, et puis je n’étais pas seul avec l’invitation que j’ai reçue nous étions plusieurs.

 

3ème conseil : un trépied ?

La majorité des photographes conseils pour photographier le lever de soleil ou photographier le coucher de soleil, le trépied et la télécommande.

vaguard 235ab compact et léger investir dans un trépied
Cliquer sur l’image pour acheter le trépied Vanguard VEO 235AB

En fait la luminosité est changeante à chaque instant. C’est vrai que c’est toujours mieux d’avoir le trépied pour être bien stable. Mais au lever de soleil, ce n’est pas vraiment nécessaire. J’ai commencé à le sortir car mon idée était de faire des poses longues avec un filtre ND.

test nd 1000 slim pro haida
ND1000 Haida 77mm

Mais franchement je n’en ai pas eu besoin. Je l’ai vite rangé car je ne pouvais pas me placer où je voulais. Comme je n’étais pas seul, il n’y avait pas beaucoup de place, du coup j’ai photographié le lever de soleil à main levé !

Le trépied n’est donc pas obligatoire pour le lever de soleil mais il est toujours conseillé de le prendre avec soi quand même. Le trépied Vanguard VEO 235AB est tellement compact et léger qu’il peut se transporter dans un sac à dos facilement.

Pour le coucher de soleil étant donné que la luminosité va vers le bas, donc diminue de plus en plus, je pense que le trépied dans ce cas est indispensable. En plus avec le trépied vous pourrez profiter du bonus après le coucher de soleil, lisez l’article jusqu’à la fin !

4ème conseil : les réglages

Les réglages que j’ai utilisés pour photographier le lever de soleil sont simple.

J’ai utilisé le mode semi-automatique de mon appareil photo Canon 6D. Je me suis mis en mode priorité ouverture AV. En effet, la priorité est l’ouverture à gérer et donc la zone de netteté. La vitesse n’est donc pas très importante sauf si l’appareil photo propose une basse vitesse. Dans ce cas il faudra utiliser le trépied. Je laisse donc ici l’appareil photo trouver les réglages pour moi pour photographier le lever de soleil. Je joue donc avec le correcteur d’exposition en fonction de ce que m’indique l’appareil photo dans le viseur et en fonction du résultat. Cliquer ici pour lire l’article sur la règle de graduation d’exposition. Cette règle est souvent appelée correction d’exposition, cependant je m’en sers comme un indicateur de sous-exposition et sur exposition.

Alors pour les réglages je vous conseille vraiment de choisir soit le mode manuel ou semi-automatique avec le mode priorité ouverture de votre appareil photo.

Le mode de mesure de lumière

Je me permets d’imbriquer dans ce 4ème conseil, un point sur le mode de mesure de lumière. Je ne voudrais pas que vous oubliez le mode de mesure de lumière de votre appareil photo.

Dans la majorité des cas il doit être réglé sur le mode de mesure de lumière évaluative. C’est le mode de mesure de lumière qui permet de régler la luminosité en moyenne sur l’image. Mais je vous conseil de faire des tests sur le mode de mesure qui vous convient le mieux. Cliquer ici pour lire l’article sur les modes de mesure de lumière.

Pour ces exemples ci-dessous j’étais en mode de mesure de lumière évaluative.

Pour effectuer ces photos, je me suis donc mis en mode priorité ouverture à ouverture F8 pour avoir une image bien nette. J’aurais pu montéer plus mais je ne préfère pas réduire tant que ça la vitesse au point de risquer un flou de bouger. J’ai tâtonné la correction d’exposition en fonction du résultat que j’avais, soit trop claire soit trop sombre.

À gauche vous pouvez voir que j’ai fait la mesure de la lumière sur la Tour Incity (la tour de gauche). Sur l’image de droite, j’ai fait la mesure d’exposition sur la tour rose au premier plan. Vous voyez la différence selon où on souhaite bien exposer notre sujet. Il y a un impact sur le reste de l’image.

Ensuite si vous avez lu l’article sur le fait de détacher le bouton de mise au point du bouton de déclenchement (cliquer ici si vous voulez le lire), vous pouvez donc faire la mise au point et recadrer en choisissant l’endroit ou l’appareil règle la lumière. En pointant avec le centre du cadre l’appareil change la luminosité.

Choisissez une ouverture à votre diaphragme qui vous permet d’avoir le maximum de netteté dans votre image. Comme il y a beaucoup de lumière il va donc falloir fermer le diaphragme.

Le fait de fermer le diaphragme va donc vous faire photographier à moins grande vitesse si vous voulez garder une bonne qualité d’image. En conséquence, l’utilisation d’un trépied est donc vraiment conseillé afin de rester aux ISO le plus bas possible et de pouvoir photographier à basse vitesse. Le trépied permettra donc de photographier plus confortablement.

5ème conseil : le post-traitement

Le post-traitement est vraiment la finalisation de votre image. Augmenter le potentiel de votre image à sa juste valeur, comme la saturation, les contrastes, réduire les hautes lumières. Tout ceci permet d’accentuer correctement votre travail ! Si vous n’utilisez pas Lightroom, il existe d’autres logiciels qui peuvent être gratuit et qui permettent d’exprimer votre créativité.

Objectif photo grand angle et objectif photo téléobjectif

Ces différent objectifs photo vous permettront d’avoir 2 types de photos en fonction de vos envies. Photographier le lever de soleil avec un objectif grand angle vous donnera une image avec un petit soleil et un large point de vue. Photographier le lever de soleil avec un téléobjectif vous donnera une image avec un gros soleil donc un gros plan sur une zone précise.

C’est pourquoi avoir les 2 objectifs sous la main est vraiment un plus !

 

photo lever de soleil grand angle
Photographier le lever de soleil grand angle ©Dapacari
« Comme l’espoir » ©Dapacari Photographier le lever de soleil au téléobjectif

Bonus : la golden hour et l’heure bleue

En fait le spectacle ne commence pas spécialement quand le soleil se lève, mais avant ou après. Il commence ou continue selon si le soleil se lève ou si le soleil se couche. C’est ce qu’on appelle la golden hour. L’heure dorée où tout ce qui nous entoure devient dorée, jaune orangée un peu comme de l’or. Et l’heure bleue, tout est bleu profond, le ciel, mais aussi l’entourage. Ce sont des luminosités vraiment exceptionnelles qu’il faut impérativement photographier. Ce n’est pas seulement dès que le soleil se lève ou dès que le soleil se couche qu’il faut photographier, mais continuer et observer le reste. Photographier la nuit ce n’est pas obligatoirement la nuit noire.

golden hour lever de soleil
Comme se fondre dans la masse ©Dapacari

La balance des blancs

On dit souvent que choisir sa balance des blancs est inutile si vous traitez vos photos en RAW. Il est souvent conseillé qu’il vaut mieux la laisser en automatique. En post-traitement vous pourrez tout à fait modifier la balance des blancs comme vous voulez. Rien n’empêche de la paramétrer et de la modifier ultérieurement ou bien de la laisser en automatique c’est vous qui voyez. Cependant le fait de paramétrer la balance des blancs à la prise de vue est un plus. En effet, elle vous permettra d’avoir le visuel adéquat directement sur votre appareil photo, vous permettant tout de suite de réagir.

En effet au quotidien je ne m’embête pas à changer toujours la balance des blancs en fonction de ma photographie. Même en photographiant en RAW, je me rend compte que pour des projets spécifiques, comme photographier le lever de soleil où photographier le coucher de soleil, je sais qu’elle type de photo je vais faire à l’avance. Paramétrer la balance des blancs pourrait donc permettre de voir directement le résultat souhaité et d’être plus efficace. Je trouve que c’est donc un plus mais rien d’indispensable car je ne l’ai pas paramétré pour photographier le lever de soleil ici 🙂

En revanche si vous photographiez directement en JPEG sans effectuer de post-traitement, vous serez plus contraint de choisir cette balance des blancs à la prise de vue pour avoir le réglage correspondant.

Un mot sur les filtres ND et filtres dégradés

L’utilisation des filtres permet d’atténuer la lumière. Le filtre ND1000 permet de couper la lumière 1000 fois, ce qui permet de rallonger le temps de pose si nécessaire.

test nd 1000 slim pro haida
Cliquer sur l’image pour acheter sur amazon le filtre ND1000 Haida 77mm SLIM

On trouve également des filtres dégradés, c’est-à-dire qui permettent de réduire la lumière sur une partie de l’image, la partie haute ou la partie basse. S’il y a trop de lumière et que l’image ne vous convient pas, peut-être que cela peut être envisageable.

adaptateur filtre carré nd

filtre dégradé photographier lever de soleil
Cokin Kit H250 Ensemble de 3 filtres dégradés Neutre avec Microfibre Gris Neutre

Conclusion pour photographier le lever de soleil et photographier le coucher de soleil

Je vous ai parlé de 5 conseils dans cet article pour photographier le lever de soleil ou pour photographier le coucher de soleil. Je vous ai indiqué aussi les objectifs, équipement possible pour le réaliser. La balance des blancs obligatoire ou non. Voilà autant de conseil intéressant qui pourront vous permettre d’être efficace. En fait l’article est là pour comprendre. Si on a l’image dans notre tête et qu’on n’arrive pas à la crée physiquement. Bien souvent en voulant photographier le lever de soleil, on obtient un contre-jour, alors qu’on aimerait éclairer plus de détails. Ne pas oublier que si on surexpose un élément qui au départ est sombre dans l’image en contrepartie l’autre peut devenir complètement blanc, le mode de mesure de lumière est là pour ça. À l’inverse si un élément trop clair qu’on souhaite sous exposé devient trop sombre, le reste de l’image suit ce n’est pas une mauvaise chose en soi, mais il vaut mieux connaitre ce qu’on fait pour rebondir et faire vraiment ce qu’on veut faire. C’est pourquoi il y a aussi la solution des filtres. Mais je pense que c’est essayer d’aller encore plus loin dans la technique et complexifier encore plus la réalisation de l’image pour améliorer encore plus la technique. À vous de voir jusqu’où vous voulez aller. Gardez à l’esprit de photographier l’instant, le paysage. Le soleil est la lumière qui viendra souligner les éléments dans votre image. Il faut donc sortir de l’originalité en mettant en valeur le lieu que vous photographiez.

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être informé dès qu'un nouvel article est publié et recevez en bonus gratuitement, le guide photo que j'ai créé de 31 pages !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.