Les bases de la photographie

Les bases de la photographie

Ça y’est vous voulez vous lancer et vous mettre à la photographie et connaître les bases de la photographie ?

Vous ne savez pas par où commencer ?

Vous avez peut-être déjà avec vous votre appareil photo et souhaitez même des conseils ou cherchez même votre premier appareil photo que vous voudriez acheter ?

Vous avez besoin des bases de la photographie. 

Je fais cet article pour vous partager mon expérience et essayer de vous éclaircir dans ce sombre chemin qui fait peur à beaucoup de monde, mais comme toute peur une fois affrontée ne fait plus peur 🙂

  • La première chose à vous demander avant les bases de la photographie

Elle se résume à : « qu’est-ce que je veux photographier ?« 

S’agît-il de sport, d’animaux, de paysages, d’architecture, de portrait.

En effet se poser cette question bien avant de comprendre les bases de la photographie vous aidera et guidera dans le choix de votre matériel. Par exemple pour photographier du sport, il va falloir un appareil réactif avec un autofocus rapide et au mieux un objectif lumineux, mais on n’y reviendra plus tard c’est seulement un exemple. Connaître les bases de la photographie est la base avant toute chose, elle permettra de développer votre créativité quand vous l’aurez compris.

Pour du portrait le boitier ne sera pas le choix à privilégier (il complète bien sûr votre objectif ! ), on privilégiera d’abord de bons objectifs à long zoom pour avoir le moins de déformations possible et en respectant la distance de votre sujet. Si vous êtes avec un grand angle par exemple le canon 10-18 mm et que vous voulez faire du portrait rien ne vous y empêchent seulement avec il ne faudra pas vous coller au visage de votre sujet sinon il pourrait avoir l’air de ça (attention ici c’est le cas extrême car la photo est prise au fisheye 8 mm) :

 

Source photo : https://www.flickr.com/photos/bruno_french_riviera/5610149953

Tout ceci ne sont que des exemples…

Pour ma part quand j’ai souhaité me lancer dans la photo, je ne savais pas vraiment ce que je voulais photographier, je photographiais tout et n’importe quoi, si vous avez lu ma biographie sur mon site internet « cliquer ici pour la lire » vous verrez que j’ai touché un peu à tout, justement pour comprendre les bases de la photographie. Du sport, du paysage, des portraits…

En fait j’avais envie d’apprendre surtout et de sortir de belles images donc il me fallait un appareil polyvalent et j’ai choisi à l’époque le Canon 700D. Je me suis donc essayé en achetant des objectifs pour tel ou tel type de photos…

En résumé, savoir ce que vous voulez photographier, vous permettra d’économiser des sous pour aller droit au but. Sinon vous pouvez faire comme moi et essayer un peu de tout si vous avez le temps et quelques économies. Mais sachez que le boîtier n’est pas le plus important, le meilleur sera toujours l’objectif que vous lui associé, le boitier s’adapte à ce que vous lui offrez.

J’ai par la suite complété avec un autre appareil photo, mais cette fois-ci j’ai choisi un modèle plus petit, un compact expert, le Fujifilm X100S. Un boîtier que je peux transporter avec moi au quotidien et pour photographier tout ce qui se présente à moi. Bon ce modèle date de 2013, il est remplacé par le Fujilfilm X100F aujourd’hui où j’écris ces lignes mais il est de très bonne qualité et surtout procure de très bonnes images 🙂

Une image que j’ai réalisé au Fujifilm X100S :

Comme dans une serrure
  • Quand vous avez le matos

Une fois que vous vous êtes équipé, vous avez envie de sortir et de photographier, mais attention même si ça vous démange de sortir parce que vous croyez que vous allez tout de suite progresser, il faut sortir de cette croyance.

Quand vous avez le matos, la bonne marche à suivre, même si elle est fastidieuse pour certains, c’est d’abord de lire le manuel. Hé oui! Mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut souvent la télécharger sur le site du constructeur. Alors si vous n’aimez pas la version papier vous pouvez toujours vous rabattre sur la version numérique! Cette étape de lecture n’est pas obligatoire, d’ailleurs rien ne l’est, mais si vous voulez apprendre et progresser elle est vivement conseillée !

Ce qu’il faut savoir, c’est que pour bien exploiter votre appareil photo, il faut connaitre comment il fonctionne, et il va être votre allié, autant faire connaissance avec lui autant que les bases de la photographie ! Vous découvrirez plein de choses ça c’est sûr 🙂

  • Comprendre ce qui se passe

Maintenant que vous avez lu le manuel, vous voulez utiliser votre appareil et prendre des photos ? Mais allez y ! Personnes ne vous y empêchent. Le simple problème c’est que bon nombre de débutants achètent un reflex que ce soit une entrée de gamme ou de gamme professionnelle, ne savent pas l’utiliser et photographie en tout automatique. Je le répète à beaucoup de personnes, il n’y a aucun intérêt à photographier en tout automatique avec un appareil de cette gamme-la.

Un reflex doit vous donner le reflex de la créativité 😉

Alors mettre le mode tout auto pourra toujours faire de belles photos c’est sûr et par chance vous pourrez en sortir des tops, mais ce ne sera pas vous. En fait ce ne sera pas votre création mais celle de votre appareil photo. Vous serez simplement le corps qui appuie sur le bouton du boitier et c’est le boitier qui choisira quel type de photo il fera.

Alors il faut impérativement passer à la suite…

  • Apprendre les bases de la photographie

Souvent quand vous achetez votre appareil photo, si vous l’achetez en boutique le vendeur vous conseillera des bouquins à lire. Ce que je peux vous dire c’est que pour apprendre et comprendre le mieux est effectivement d’acheter des livres et je peux vous en conseiller 2 qui m’on appris beaucoup de choses, je les lisais tout le temps et partout! Même en vacances où j’étais au bord de la piscine, à la mer, au soleil, je les lisais pour apprendre (j’avoue que ce n’était pas facile quand même, j’avais plus envie de me baigner lol).

Je vous mets les liens « amazon » ci-dessous, si vous voulez les acheter, ces livres sont super et permettent de progresser à son rythme.

Vous trouverez :

« Composez, réglez, déclenchez ! » de Anne-Laure Jacquart

« Le grand livre de la photographie » de Scott Kelby

Une fois ce chemin parcouru, vous allez pouvoir découvrir le triangle d’or, une base primordiale à comprendre qui va vous permettre de révéler votre créativité.

  • Le triangle d’or

La base de la photographie c’est en gros, 3 choses importantes à connaître :

  1. Les ISO

  2. L’ouverture

  3. La vitesse

Le schéma ci-dessus le détaille très bien.

  • Les ISO

Les ISO c’est la sensibilité du capteur à la lumière. C’est le bouton qui donne le choix entre « auto », 100, 200, 400, 800, 1600, 3200, 6400 …

Plus vous montez haut et plus la qualité d’image se dégrade. Mais l’intérêt c’est d’avoir un bon boitier (appareil photo) qui permet de travailler avec des hauts ISO ayant toujours une qualité préservée.

Pour ma part je le mets toujours en mode automatique (sauf pour un type de photos précises que je connais d’avance) mais j’indique à mon boitier une valeur à ne pas dépasser, cela dépend avec quel boitier je travaille, par exemple au Fujifilm X100S je ne veux pas qu’il dépasse 3200 ISO et au Canon 6D je ne veux pas au-delà de 6400 ISO 🙂

  • L’OUVERTURE / FERMETURE

L’ouverture correspond au diaphragme de votre objectif. Les bases de la photographie

Cela correspond aux valeurs indiquées sur votre objectif, par exemple pour un 18-55 mm, il est souvent indiqué 18-55mm 1:3.5-5.6, vous devez prendre les valeurs après le « 1: » qui correspond à f3.5-f5.6.

Ici il s’agît de ce qu’on appelle un objectif avec « ouverture glissante« . Ces valeurs correspondent donc à l’ouverture la plus grande à 18 mm (3.5) à 55 mm (5.6). Il faut donc comprendre que le terme « ouverture glissante » veut dire que si on zoom, l’ouverture se ferme automatiquement au maximum à 5.6 pour cet objectif. Sinon pour les objectifs plus qualitatifs on parle « d’ouverture constante » le fait que l’objectif en zoomant ne se ferme pas automatiquement.

Ces valeurs peuvent faire peur quand on arrive dans le monde de la photo mais vous allez comprendre qu’elles vont faire partie de vous rapidement. Ces valeurs indiquent simplement la quantité de lumière que l’objectif laisse passer jusqu’au capteur.

 

les bases de la photographies

 

  • La VITESSE

La vitesse, c’est l’indicateur pour lequel l’obturateur s’ouvre au moment où vous appuyez pour prendre la photo.

On parle de vitesse en fraction de seconde, par exemple 1/125 seconde, 1/500 seconde, 1/1000 seconde etc. C’est-à-dire la vitesse à laquelle vous voulez que soit figée l’image ou soit lui donner un effet de mouvement.

Une fois que ces 3 bases de ce triangle d’or sont comprises, vous pouvez vous amuser avec votre joujou. Je ne dis pas que vous ne pouvez pas avant, mais vous prendrez plus de plaisir à mettre en pratique ce que je vous donne comme informations.

Voilà pour cet article sur les bases de la photographie, ce que je peux vous apprendre, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires ou me contacter dans la page « Contact ».

Abonnez-vous à ma newsletter pour ne manquer aucun article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *