J’ai photographié la nuit, la fête des lumières de Lyon à main levée !

J’ai photographié la nuit, la fête des lumières de Lyon à main levée !

La fête des lumières de Lyon est magique! Un moment féerique que tous les Lyonnais connaissent bien. C’est aussi une organisation incroyable pour tout présenter et pour que cela se déroule bien. Un défi assez complexe pour beaucoup de photographes car pour photographier la nuit il faut quand même s’adapter !

J’ai fait un article en 2017 pour vous aider en répondant à la question « Comment photographier la fête des lumières de Lyon » avec mes conseils. En photographie de nuit, on conseille souvent un trépied pour stabiliser l’appareil photo. De nuit, on utilisera des vitesses plutôt basses même en utilisant un objectif lumineux. L’intérêt est de garder quand même une qualité de photo convenable.

test canon 6d
Cliquer ici pour acheter le Canon 6D

Le matériel pour photographier de nuit

Le matériel photo dans notre génération actuelle permet d’effectuer des photos à des ISO relativement élevé. En fait tout dépend aussi du capteur de votre appareil photo. Vous devez voir à partir d’une utilisation d’un certain niveau d’ISO, une certaine quantité de bruit sur votre image. Ce bruit c’est le grain. Ce grain c’est le réglage de la sensibilité de votre capteur à la lumière. Plus il est sensible et plus l’image se détériore. Pour photographier de nuit c’est donc souvent une difficulté en plus. La majorité des photographes choisisse de rester à des ISO proche de zéro afin d’avoir la meilleure qualité d’image possible en utilisant un trépied. Le truc c’est que selon ce qu’on souhaite créer, on aura plus ou moins besoin d’une vitesse soit pour figer, soit pour montrer que ça bouge. Et c’est là que l’on doit s’adapter.

Quand on photographie à main levé et que l’on fait attention à la vitesse de capture de l’image, il faut faire attention à un critère important. C’est la focale que vous utilisez. En effet la vitesse est un critère essentiel pour cela. Il y a une règle qui dit qu’il ne faut pas descendre en dessous de l’inverse de la focale.

Par exemple : Si vous avez un objectif ultra grand angle comme le Canon 16-35mm et que vous êtes à une focale de 16mm, il ne faudra pas descendre en dessous de 1/16ème de secondes sur un capteur plein format (donc environ 1/20ème). Pour un capteur APS-C, il faudra prendre en compte le coefficient multiplicateur en plus.

avis objectif grand angle
Cliquer sur l’image pour acheter le Canon 16-35mm F4L

Sur Canon le coefficient multiplicateur est de 1.6, ce qui donne une focale à 25.6mm donc il ne faudra pas descendre en dessous de 1/25.6. Comme ce n’est pas réglable sur l’appareil photo comme cela, prenez la valeur supérieure s’en rapprochant le mieux. C’est pourquoi  il est plus difficile de photographier la nuit avec des longues focales sans utiliser de trépied et en utilisant aussi d’autres capteurs différents du plein format. L’avantage d’utiliser un appareil photo avec capteur plein format est également aussi de pouvoir utiliser des focales courtes pour photographier à basse vitesse en ayant une photo nette.

J’ai quand même utilisé mon objectif Canon 85mm F1.8 pour photographier la fête avec des cadrages assez serrés. J’adore mon Canon 85mm F1.8,  Pour photographier de nuit avec des longues focales comme le Canon 85mm F1.8, veut dire qu’il faut que je ne descende pas en dessous de 1/85ème seconde ! Et la nuit même en faisant la mise au point avec un diaphragme ouvert à F1.8, à moins d’avoir une scène assez lumineuse et de joli jeu de lumière on pourra monter vite en ISO, c’est la même règle pour photographier de nuit.

avis Canon 85mm F1.8
Cliquer sur l’image pour acheter le Canon 85mm F1.8

Une fois que vous mettez en application la règle de l’inverse de la focale et que vous l’a mettez en application, il y a aussi d’autres éléments qui viennent vous aider comme le stabilisateur.

Le stabilisateur vous permettra de réduire ce flou de bouger à des vitesses très basses. Bien souvent les gens disent qu’avec des objectifs grand angle, le stabilisateur n’est pas vraiment indispensable. Mais c’est toujours mieux d’avoir un stabilisateur ! La fête des lumières de Lyon  en est l’exemple voyez-vous ! Car en respectant la règle de l’inverse de la focale, avec le stabilisateur vous pouvez vous permettre de descendre encore un petit peu la vitesse dans l’espoir d’avoir plus de chance d’avoir une photo nette.

La technique sans trépied pour photographier de nuit

La fête des lumières de Lyon est un sujet qui peut vite devenir complexe. En effet on veut photographier de nuit et on veut photographier des lumières en mouvement qui bougent. On est entre un équilibre à trouvé pour figer mais aussi avoir le temps de faire rentrer assez de lumière.

Ce que je vous conseille et que je conseille souvent c’est de vous mettre en mode semi-automatique avec votre appareil photo. Votre appareil photo est là pour vous aider, ne cherchez pas à toujours faire toujours tout, tout seul ! Communiquez avec votre matériel! Apprenez à l’utiliser ! Si vous voulez maîtriser votre appareil photo, vous pouvez suivre mes ateliers et formations en ligne en vous inscrivant en cliquant ici.

En ce qui me concerne, j’ai choisi le mode priorité ouverture où j’ai totalement la main sur l’ouverture du diaphragme de mon objectif, ainsi que le mode priorité vitesse, quand l’autre mode ne me convenait pas.

Les ISO je les ai réglé en automatique avec une valeur à ne pas dépasser, 6400 ISO. Alors attention, un appareil photo qu’ils soient entrée de gamme ou haut de gamme offrira de plus en plus de confort pour créer des images. Ce qu’il faut retenir c’est que tous les appareils photo sont là pour faire des images, ils ont tous ce but commun. Pour faire la même image vous pouvez y arriver mais avec des degrés de difficulté. Pour pouvoir monter à 6400 ISO et avoir des images propres, j’utilise le Canon 6D qui est équipé d’un capteur plein format.

Alors si vous êtes équipé d’un capteur plus petit il faudra prendre en compte les performances et les capacités de votre appareil photo.

Attention je ne suis pas toujours à 6400 ISO ! Tout dépend de la scène et la quantité de lumière. Par exemple à main levée pour obtenir cette photo ci-dessous je suis à 320 ISO !

photographier la nuit à main levée
Comme jusqu’à la dernière ©Dapacari
35mm 1/30s F4 ISO 320

Des limites à ne pas dépasser pour photographier la nuit

Généralement avec un capteur APS-C, il vaut mieux ne pas dépasser les 3200 ISO pour photographier la nuit. Le grain se voit rapidement sur des images sombres. Mais attention j’utilise aussi l’hybride Fujifilm X-T20 en 2ème boitier. Celui-ci me permet aussi de monter à 6400 ISO tout en ayant une très bonne qualité d’image. Tout dépend aussi de la génération de l’appareil photo, ses capacités et ses performances!

Pour le micro 4/3, généralement c’est 1600 ISO à ne pas dépasser après les images deviennent vite granuleuse. Mais pour ce format de capteur vérifier aussi les possibilités et le résultat s’il vous convient ou non. Car cela dépend vraiment des performances de votre appareil photo. Il y a aussi des appareils photo haut de gamme équipé de capteur micro 4/3 qui permettent de faire du super-boulot et qui permettent de montée en ISO proprement.

Ces informations sont seulement à titre indicatif en général et en moyenne. Tout dépend aussi de votre appareil photo.

Ensuite il faut arriver à se stabiliser. Si vous ne souhaitez pas utiliser de trépied, il va falloir plaqué vos bras contre vous afin d’être plus stable possible ! Ce que je conseille aussi, c’est sur les appareils photo il y a la possibilité de prendre des photos en continu, appelé souvent « rafales ». Ce que je fais, c’est qu’il m’arrive de prendre 2 photos à la suite. Quand je veux maximiser aussi les chances et que je suis à très basse vitesse. Néanmoins avec cette technique, le plus dur est ensuite de choisir la photo si les 2 sont bonnes. Mais si une photo est floue, la suivante ou la précédente à plus de chance d’être net 🙂

Le stabilisateur de l’appareil photo ou de l’objectif est là pour rajouter encore un petit plus pour permettre d’assurer une photo net.

Retenez que : bien sûre plus vous montez en ISO et plus perdez en détail sur votre image. Mais est-ce que le résultat vous convient ici :

 

quai de saone mur coloré plan rapprochée fête des lumière de lyon 2018
Comme à Cuba ©Dapacari
85mm F1.8 1/80s 3200ISO

Pour cette photo je suis à la limite de la règle de l’inverse de la focale. J’utilise le 85 mm comme objectif. Je ne devrais pas être en dessous de 1/85ème de seconde. Mais peut-être que j’ai fait 2 photos à la suite ! Ou alors que je suis très bien stabilisé 🙂

 

Les modes de mesure de lumières

Sur les appareils photo, il y a un paramètre essentiel au succès de l’image. C’est le mode de mesure de lumière. Vous pouvez lire l’article sur le blog en cliquant ici. En choisissant un mode de mesure de lumière évaluative, c’est-à-dire un éclairage moyen sur l’ensemble de l’image il arrive que ce n’est pas approprié. Pourtant dans 90% des cas c’est le mode de mesure de lumière à privilégié. Oui mais pas tout le temps ! Et pour photographier la nuit, la fête des lumières de Lyon, le mode de mesure de lumière évaluative n’est pas forcément le meilleur tout le temps. Pour certain cas, il vaut mieux choisir le mode de lumière spot. En indiquant à l’appareil photo une prise de lumière au centre. Mais attention il faut indiquer où vous voulez faire la mesure et verrouillé pour ensuite recadrer. Essayer 🙂

Un trépied pour photographier la nuit, oui et non

Si vraiment vous n’y arrivez pas à main levée alors vous aurez obligatoirement recours au trépied. Mais dans ce cas pour ce type d’événement ne vous encombrez pas de trépied lourd et encombrant. Voici des trépieds parfaits que je possède et que je vous conseille dans la majorité des situations !

test trépied manfrotto veo 235ab photographier léger
Cliquer ici pour acheter le trépied Vanguard VEO 235AB
avis trépied gorilla pod slr zoom
Pour acheter le trépied Gorilla pod SLR Zoom cliquer ici
avis répied manfrotto pixi
Cliquer ici pour acheter le trépied PIXI Manfrotto

 

Le trépied vous permettra de vous sortir de situation complexe. Soit parce que votre appareil photo ne permet pas une montée très haute en ISO en gardant une image qui ne vous convient pas, soit parce que vous voulez créer un autre résultat !  Dans tous les cas, les 2 utilisations sont tout à fait complémentaires et j’ai utilisé un trépied pour certain cas et effet que je voulais donné, comme cette photo ci-dessous.

place des jacobins pour la fête des lumières de Lyon 2018
Comme faire décoller la fontaine ©Dapacari
23mm F11 0.3 secondes 400ISO

Pour photographier la fontaine comme ça et avoir cet effet avec l’eau qui donne un aspect laiteux, il me fallait photographier à basse vitesse. Et avec 0.3secondes c’est impossible à main levée!

Conclusion

Dans la majorité des cas pour photographier la nuit, la fête des lumières de Lyon je n’ai pas eu besoin de trépied. Avoir la possibilité de monter en ISO avec son matériel est un plus qui permet de pouvoir photographier proprement. Aujourd’hui les appareils photo dernière générations permettent de pouvoir montée en ISO tout en gardant une image très convenable. Pourtant le modèle de mon appareil photo, mon Canon 6D est sorti en 2012 ! Je vois beaucoup de personnes utilisées un trépied pour photographier la nuit et même pour photographier la fête des lumières de Lyon. Je me suis demandé si c’était vraiment pour donner un effet particulier et après constat en aucun cas. J’ai vu des personnes avec des appareils photo haut de gamme comme le Canon 5D mark IV s’encombré d’un trépied lourd et encombrant alors qu’ils en avaient même pas besoin pour le même résultat. Ils peuvent très bien monter en ISO et avoir un résultat très bon même avec un peu de grain qui sera loin d’être inesthétique. Le grain sur la photo n’est pas toujours à éliminer, car bien souvent il reste plus que correct et apporte un certain aspect authentique à l’image. Quand vous mettez le prix pour ce type d’appareils photo Canon 5D mark IV, retenez que vous achetez du confort! C’est justement pour faire les choses plus confortablement !

quai de saone vue et mise au point sur un portable entrain de photographier la fête des lumières de lyon 2018 fourvière flou
Comme un au revoir ©Dapacari
85mm F1.8 1/80secondes 6400ISO

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être informé dès qu'un nouvel article est publié et recevez en bonus gratuitement, le guide photo que j'ai créé de 31 pages !

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Salut Dapacari,

    sans compter qu’à moins d’être au milieu d’un « mini-séisme », poser son appareil sur un muret ou une table ou autre support stable fera aussi bien le boulot qu’un trépied. Mais oui, certains achètent un appareil comme des 5DIV ou D850 et font tout pour rester proche des 100 ISO pour ne pas avoir trop de bruit, ma foi s’ils achètent du matos performant et prennent le temps de peaufiner leur prise de vue on peut comprendre qu’ils veuillent en tirer le max de qualité, quand ils photographient des sujets en mouvement ils n’ont pas le choix de monter les ISO pour les figer mais quand ils peuvent allonger le temps de pose pourquoi s’en priver pour figer 2-3 passants qu’ils n’ont pas forcément envie de voir nettes sur leurs photos.
    +1 pour la mesure spot, c’est l’équivalent à l’époque de mettre le posemètre à côté du sujet plutôt qu’à côté de l’appareil. Avantage chez Nikon c’est qu’elle n’est pas limitée au collimateur central, pas besoin de mémoriser l’expo et recadrer ensuite. Grâce à ça que la sensibilité reste assez basse, l’appareil ne tient pas compte de toutes les zones sombres de la scène, ce qui n’est pas plus mal après tout: ce qui est déjà visiblement noir n’a pas besoin d’être gris et si le but c’est de montrer les lumières c’est pour les lumières qu’il faut exposer et non pour les ombres 😉 .

    1. Merci Alex pour ton retour sur l’article ! C’est clair que c’est différent entre Canon et Nikon pour la mesure spot, mais quand on a pris le coup sur Canon ce n’est pas vraiment un problème. Sinon la mesure spot est vraiment idéal pour ce type de situation je trouve, entièrement d’accord avec toi au sujet du gris et la différence entre ombre et lumière 😉 En ce qui concerne les personnes avec du gros matos sur trépied effectivement cela dépend des projets, je parle plus pour ceux qui sont débutant et qui ne se rendent pas compte du potentiel de leur matériel avec ce matériel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.