L’hyperfocale c’est quoi ?

L’hyperfocale c’est quoi ?

Je vous ai parlé précédemment de la profondeur de champ. J’ai vaguement décrit ce que c’est que l’hyperfocale.

Pour ma part j’avais besoin d’approfondir mes connaissances dans un terme assez technique avec cette hyperfocale. Alors qu’est ce que ce nom barbare l’hyperfocale ? Est-il indispensable de connaître ce mot ?

 

L’hyperfocale c’est quoi ?

L’hyperfocale, c’est une zone qui permet d’avoir la netteté maximale sur votre image. C’est le calcul de la distance à partir de la moitié de votre mise au point pour laquelle votre image commencera à être net jusqu’à l’infini. C’est un domaine assez complexe mais qui mérite vraiment une attention particulière.

L’hyperfocale est à connaître pour la photo de paysage, au moins pour la culture. Aujourd’hui elle n’est pas non plus indispensable mais au moins le faite de la comprendre permettra de bien assimiler la profondeur de champ.

Pourquoi pas indispensable ? Parce qu’à force de pratiquer la photographie vous assimilez vos habitudes et vous faites vos photos à votre façon. Néanmoins le fait de comprendre l’hyperfocale permet d’évoluer et sûrement de s’améliorer sur le plan technique.

Souvent sur les objectifs vous avez une échelle de profondeur de champ qui vous indique justement à quel niveau se situe l’hyperfocale. Si vous ne l’avez pas ça ne veut pas dire que votre objectif est nul !

hyperfocale photo

 

Pour ma part pendant longtemps je ne comprenais pas pourquoi je devais me mettre à F8 en pleine journée sur une photo de paysage pour avoir l’ensemble net et faire la même photo la nuit à F2, étant donné le manque de lumière. Si je me mettais à F8 la nuit l’image était trop sombre et je devais augmenter les ISO ou réduire la vitesse. Si vous n’avez pas reçu le guide qui inclut les bases de la photographie, indiquez votre mail ici 🙂

hyperfocal



Comprendre l’hyperfocale

La définition Wikipédia :

L’hyperfocale est la distance minimum à laquelle il est possible de faire la mise au point tout en gardant les objets situés à l’infini avec une netteté acceptable. La mise au point à cette distance permet d’obtenir la plus grande plage de netteté acceptable qui s’étend alors de la moitié de cette distance à l’infini.

L’hyperfocale dépend de l’ouverture et de la focale de l’objectif !

Je ne suis pas très formule mathématique donc je n’en parlerais pas, mais avec la logique cela permet de mieux comprendre.

Pour résumé simplement, c’est la moitié de la distance à partir d’où vous fait la mise au point jusqu’à l’infini sur votre image qui sera net. L’hyperfocale permet d’avoir d’autre élément net sur votre image sans pour autant faire la mise au point sur eux. Par exemple une personne rapprochée au 1er plan dans votre image.

Faire la mise au point sur l’hyperfocale, rend une netteté qui commence à partir de la moitié de l’hyperfocale. Si votre hyperfocale est calculé à 2 mètres, alors la zone de netteté commencera à 1 mètre.

Il faut savoir que l’hyperfocale est très précise pour les focales courtes, mais plus on allonge la focale et moins c’est précis. Plus on s’éloigne et plus la netteté se dégrade aussi.

La profondeur de champ est beaucoup plus grande aux grands angles qu’aux longues focales.

Il faut comprendre que plus on fait la mise au point loin, plus on a une grande profondeur de champ. Ce n’est pas nécessairement la meilleure technique car l’hyperfocale permet d’avoir le meilleur de la netteté de votre image, mais ça ne vous handicapera pas non plus sauf cas extrême.

C’est pour cela que pour la même image avec le même endroit pour la mise au point la journée, étant donnée qu’il y a plus de lumière je dois me mettre à F8 (pour éviter de surexposer) et la nuit à F2 pour faire rentrer un maximum de lumière (pour éviter de sous exposé). En faisant la mise au point à l’infini l’image dans l’ensemble est net. Si par contre je fais la mise au point sur un sujet rapproché, alors l’arrière-plan du sujet sera flou.



Mon avis

J’ai compris que la profondeur de champ était liée à l’hyperfocale. En effet la zone de netteté commence là où vous fait la mise au point jusqu’à l’infini sur votre image en fonction de la focale, la distance de mise au point et l’ouverture du diaphragme.

Vous pouvez me dire que vous fait toujours la mise au point sur l’infini, comme ça pas de problème? Oui mais si votre premier plan est flou et que vous le voulez net, comment faire ? Il est toujours bien de comprendre ce qu’on fait.

Pourquoi faire la mise au point à l’infini ? Le  mot infini sur l’image est contradictoire. En effet, faire rentrer l’infini sur l’image signifie ne pas voir au-delà, donc en photo l’infini sur l’image n’existe pas vraiment en fait.

C’est donc en quelque sorte du gachi. Le fait de faire la mise au point exactement où l’on souhaite permet que ce soit net pour que la netteté soit à son maximum. C’est pour ça que l’hyperfocale à toute son importance!

L’hyperfocale, sert vraiment si vous avez un premier plan flou et que vous voulez que ce premier plan soit net.

Pendant longtemps en faisant mes photos de paysage, je faisais la mise au point à l’infini, loin devant moi sur le sujet principal de mon image. Sans me prendre la tête, l’image me convenait certes. Mais en y regardant de plus près ce n’est par moments ce n’est pas ce que je voulais totalement. Il y a des premiers plans pour lequel je veux que ce soit parfaitement net avec un joli piqué !

Alors pour s’améliorer il faut comprendre la technique de l’hyperfocale. Beaucoup de personnes croient que faire des photos c’est juste appuyer sur le bouton. Moi aussi j’ai cru pendant longtemps que c’était seulement cadré l’image et appuyer. La photographie est bien plus que ça quand on s’y intéresse !

hyperfocale
Comme puni © Dapacari Pour cette photo, je n’ai pas utilisé l’hyperfocale, j’ai fait la mise au point sur la basilique Fourvière.

 

On peut tricher !

Je pense qu’on est tous pareil, on ne va pas se compliquer la vie en photographiant à calculer la distance à chaque fois pour savoir où on va faire la mise au point. On risque de rater la photo qu’on voulait faire à force de penser à la technique. C’est s’embrouiller plus qu’autres choses.

Pour ma part j’avais entendu ce mot barbare d’hyperfocale il y a longtemps et je me disais que c’était se compliquer la vie pour rien. En fait je suis revenu dessus car je pense qu’il est important de se cultiver avec cette notion pour s’améliorer et ensuite, elle se mettra automatiquement en place dans vos photos si vous y prêtez attention un minimum.

Franchement ce qui nous intéresse c’est d’avoir un maximum de netteté sur notre image alors si on peut avoir des astuces pour faire rapide et bien, c’est bienvenue !

La distance hyperfocale commence donc à sa moitié! Tout ce qui est à la moitié de l’hyperfocale sera net jusqu’à l’infini.



Astuce anti-calcul : Faire la mise au point à l’infini, faire un cliché, regardé votre photo et voyez quel est l’élément le plus proche de vous le plus net. Refait la photo avec la mise au point sur cet élément le plus net. Le fait de faire votre mise au point à l’infini permet immédiatement de connaître l’hyperfocale. Ce sera là où commencera la netteté sur votre image. Il faudra donc faire la mise au point sur ce point-là si vous voulez utiliser l’hyperfocale.

Autre avantage : Si vous avez un hybride, vous avez dans votre viseur ou sur votre écran, le résultat de votre image avant de prendre la photo. Cela permet de voir, la où vous fait la mise au point, quel élément en premier plan est le plus net.

Attention ! Changer la focale ou l’ouverture/fermeture et vous devez refaire l’astuce de la photo infinie.

À savoir que connaître l’hyperfocale permet de gagner en rapidité sans même regarder le viseur ! Dans l’action, l’hyperfocale permet donc d’être plus rapide que l’autofocus. En faisant la mise au point sur le point d’hyperfocale votre netteté commence à partir de sa moitié. Donc le fait de passer manuel ensuite permet de déclencher et d’être sur d’avoir la netteté sur votre image sans même regarder le viseur !

 

Conclusion

Dans la pratique c’est assez dur de la mettre en pratique quand on n’a pas l’habitude. Ce domaine est quand même assez complexe. Il faut néanmoins en parler pour se familiariser. Cette technique n’est quand même pas indispensable pour faire de bonne photo mais il peut changer votre façon de photographier. Comme je vous le disais à force de photographier vous prenez vos habitudes. Le fait de connaître l’hyperfocale et de comprendre de quoi on parle vous fera progresser techniquement. Il n’est pas vital non plus de l’utiliser à chaque fois. Par contre le fait d’y penser permet de mieux progresser c’est certain. Si vous voulez améliorer vos images il est essentiel de se cultiver.

En comprenant ce qu’on fait et en y portant de l’intérêt tout devient plus claire. Pour ma part jusqu’à aujourd’hui, je ne le mettais pas forcément en pratique. D’ailleurs jusqu’ici je n’y prêtais même pas vraiment attention. J’y pense parfois quand je photographie et cela me permet de trouver une solution quand il y a des complications. Le mieux est de se prendre le moins la tête possible. Mais parfois je me demandais pourquoi certains éléments n’étaient pas à leur maximum net sur mon image, c’est pour cela qu’il est important de comprendre.

L’hyperfocale est un nom qui peut faire peur. Si vous vous intéressez à la photographie c’est sûrement que vous voulez faire mieux et progresser. Le fait de comprendre l’hyperfocale permet un pas de plus dans la créativité. Nul besoin d’apprendre la formule mathématique, sauf si celle-ci vous intéresse et qu’elle vous aide à mieux comprendre.

Une chose est sûre, c’est avec l’expérience que la progression se fait le mieux. Je me rappelle d’une personne que j’avais contacté sur le bon coin pour un objectif photo qui m’intéressait. Cette personne me disait que ça faisait 1 mois qui faisait des photos. Il avait acheté un Canon 5D mark 3 avec un Canon 24-105 à plus de 4000 euros le tout, il était fier d’avoir investi autant d’argent. Il revendait son objectif car il voulait autre chose. Je trouvais les photos banales qui pour lui était exceptionnelle. Il me les envoyait par SMS pour se vanter de ses exploits. Je pense qu’il y a ce type de personne qui veut juste appuyer et faire une photo, satisfaire leur ego, et celui qui veut faire des choses exceptionnelles, innover, créer, transmettre un message et changer la façon de photographier ou de voir la photographie.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il n’est pas trop technique. À vous de voir si l’hyperfocale vous est indispensable ou non. Je ne suis pas vraiment un expert de l’hyperfocale mais cet article a pour but de vous éclairer en même temps que moi 🙂

Abonnez-vous à ma newsletter pour être informé dès qu'un nouvel article est publié et recevez en bonus gratuitement, le guide pour démarrer la photographie et les 10 conseils !

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bonjour Monsieur,
    et merci pour vos bons et précieux conseils.. Je vais avoir bientôt mes 65 printemps et j’apprend tous les jours..
    Recevez mes salutations.. Michel.

    1. Bonjour Michel! Merci pour votre message! C’est fou on en apprend jamais assez et encore heureux sinon ce serait ennuyant. À bientôt 🙂

  2. Bonsoir Henri, Personnellement je préfère utiliser une longue focale lorsque je fais de la macro, cest pourquoi jai choisi un 105 mm. Lavantage dune longue focale cest de pouvoir garder une distance de sécurité avec le sujet. Par exemple, si vous photographiez des sujets assez craintifs comme les papillons, il y a aura moins de chances que le sujet séchappe Jutilise le 105 mm macro avec mon boîtier plein format mais aussi sur mon autre boîtier qui a un capteur au format APS-C. Je privilégie mon boîtier APS-C lorsque le sujet est craintif car le 105 mm devient léquivalent dun 157 mm (facteur de conversion x1,5). Vous pouvez donc partir sur une focale se situant aux alentours de 100 mm pour votre Sony Alpha 77. Sony propose par exemple un 100 mm macro en monture A. Vous pouvez aussi regarder du côté des opticiens indépendants Le Sigma 105 mm et le Tamron 90 mm sont tous les deux compatibles avec votre reflex.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.