Mon avis sur l’objectif Fujifilm 23mm F2 et sa focale

Mon avis sur l’objectif Fujifilm 23mm F2 et sa focale

Avant d’acheter l’objectif Fujifilm 23mm F2, je possédais l’appareil photo Fujifilm X100S. J’ai changé mon appareil photo pour prendre un appareil photo plus récent et donc acheter le Fujifilm X-T20 pour être au quotidien avec moi.

Cet article parle d’objectif Fujifilm, mais la focale étant universelle, le débat vous intéressera sûrement 🙂

test fujifilm 23mm f2
Fujifilm Fujinon 23 / F 2.0 XF R WR Objectifs 23 mm Silver

Pour en savoir plus sur mon passage du Fujifilm X100S au Fujifilm XT20 cliquer ici. Je vous parle dans cet article de mon expérience de photographier au quotidien avec l’objectif Fujifilm 23mm F2, mon ressenti ainsi que mes frustrations. Ceci est mon expérience personnelle, elle n’engage que moi. Néanmoins cela vous permettra de vous faire une idée.

Je suis donc passé d’un appareil photo de 16 millions de pixels à 24.3 millions de pixels. Ce critère n’était pas un argument pour moi, mais si c’est mieux tant mieux ! Au passage j’ai profité d’amélioration comme un écran orientable, le WI-FI, la possibilité de pose longue avec une télécommande non filaire et du nouveau processeur X-TRANS 3.

En passant d’un appareil photo compact expert à un appareil photo hybride, je voulais avant tout dans ma liste de priorités, un appareil photo réactif avec son autofocus et capable de faire de haute rafale.

Comme je venais du Fujifilm X100S j’ai souhaité garder la même focale avec le même objectif  en passant sur le Fujifilm X-T20, j’ai donc opté pour la même optique sur le Fujifilm X-T20 même si l’objectif est plus gros en lui-même que sur le Fujifilm X-100S.

obturateur électronique
Fujifilm X100s
objectif fuji
Fujifilm X-T20 nue

 

Pourquoi je veux vous parler de mon avis sur l’objectif Fujifilm 23mm F2 ?

En fait en possédant un appareil photo hybride, je me suis dit que je pourrais aussi changer d’objectif, car avec le Fujifilm X100S j’étais coincé avec la même focale, c’est un compact expert.

Je me suis rendu compte aussi que cela pourrait me permettre de monter des objectifs argentiques en plus pour pas trop chère et utilisé le focus peaking, qui est une aide à la mise au point pour les objectifs manuels ! Une raison de plus.

J’ai eu la chance de trouver un objectif assez intéressant dans une brocante pour 10 euros, le hélios 44-2 58mm (cliquer pour lire l’article). Il est aussi trouvable un peu partout sur internet selon son état. Cet objectif à la particularité d’offrir un bokeh tournant.

avis objectif argentique
Helios 44-2 58mm F2 Objectif Sovietique

J’ai ensuite récupéré l’objectif argentique de mon père, le Minolta 50mm F1.7.

avis objectif argentique Minolta 50mm F1.7
Minolta 50mm F1.7

Je me suis rendu compte en m’équipant de ces objectifs, que j’aimais bien photographier à une focale également de 50mm. Sur le Fujifilm X-t20 cela correspond à un 75mm, voir 87mm en ce qui concerne l’objectif Helios 44-2 58mm.

Je me suis alors posé la question si l’objectif Fujifilm 23mm F2 était toujours adapté à mes besoins et s’il ne fallait pas plutôt que j’opte pour l’objectif Fujifilm 18-55mm F2.8 -F4 qui combinerait en quelque sorte le 23mm et le 50mm.

18 55mm fuji
Fujifilm Objectif XF 18-55mm F2.8-4 R LM OIS

Cet objectif est en effet loin d’être l’objectif de basse qualité qu’on trouve dans la plupart des kits vendus avec le reflex. Il a une fabrication en métal et son niveau de netteté est plus qualitatif que l’objectif du débutant qu’on trouve souvent vendu en boite chez les autres marques, le 18-55mm f3.5-f5.6.

Un nouveau jouet ?

Bien souvent on passe par une étape où on veut un nouveau jouet en photographie. Quelque chose de nouveau, que ce soit dans n’importe quel domaine, la photographie est aussi touchée par cela. Et c’est à cause de cela si je me suis laissé tenter par le Fujifilm 18-55mm F2.8-4. Pas facile quand on est habitué à une focale de se dire « est ce que je change ? »

Les objectifs argentiques 50mm que je possède, le Hélios 44-2 58mm et le Minolta 50mm F1.7 étant manuel, je me suis même demandé s’il ne fallait pas que je complète mon objectif Fujifilm 23mm F2 avec l’objectif Fujifilm le 50mm F2 ou même l’objectif Fujifilm 56mm F1.2, de manière à avoir un autofocus sur celui-ci.

test fujifilm
Fujifilm Objectif 50 mm F2
avis fujifilm
Fujifilm Objectif XF 56mm F1,2 R

Mais alors l’hybride perdrait tout son sens pour moi. qui veut avoir au quotidien mon appareil photo. Je ne veux surtout pas m’encombrer d’autres objectifs à porter avec moi, j’en veux seulement un seul sur le boitier. Je pourrais emporter d’autres objectifs occasionnellement. Même si le but de l’hybride est une autre façon de photographier, le but en ce qui me concerne est avant tout de sortir plus léger qu’avec mon reflex. Je ne veux pas que mon hybride fasse doublon aussi. C’est pourquoi je me suis demandé si le 18-55mm ne serait pas mieux adapté à mon usage.

J’essaie, je test

Je me suis laissé un temps de réflexion et fais des tests en emportant qu’un seul objectif pour voir si je photographiais plus souvent avec celui-là. J’ai donc installé l’objectif 50mm F1.7 Minolta pendant une semaine pour voir ce que je faisais avec, puis revenu à la focale 23 mm. Je rappelle que sur un capteur APS-C Fujifilm que l’objectif Fujifilm 23mm F2 devient un 35mm et le 50mm devient un 75mm.

Alors je recherchais un objectif polyvalent. L’objectif 50mm me donnait un cadrage serré qui me frustre par moments car trop serrer. Avec l’objectif Fujifilm 23mm F2, j’aimerais que le cadrage soit plus serré par moments car parfois cela me frustre de ne pas être assez près.

Dilemme !

J’aimerais parfois un cadrage plus serrer dans mes photos tout en gardant une bonne résolution et donc éviter de cropper l’image, c’est-à-dire de la recadrer car je perdrais en résolution si j’ai besoin de faire un tirage, pour ainsi éviter de recadrer l’image et c’est ce qui me manque avec l’objectif Fujifilm 23mm F2.

C’est pourquoi l’idée de l’objectif Fujifilm 18-55mm F2.8-F4 est venue. J’ai été le prendre en main à la Fnac et je le pensais beaucoup plus lourd que mon objectif Fujifilm 23mm F2. Finalement pas tant que ça non plus. Il à 130 grammes en plus. Le seul avantage que je cherche c’est de pouvoir switché rapidement entre une focale de 23mm et 50mm sans devoir me trimbaler plusieurs objectifs et devoir changer constamment.

Alors ?

En testant je me dis que j’aime beaucoup l’objectif Fujifilm 23mm F2. L’objectif à une ouverture F2 mais je trouve que le piqué (la netteté) n’est pas excellente à F2, L’objectif Fufifilm 23mm F2 permet de se sortir de situation où il y a un manque de lumière. Mais il offre le meilleur de son potentiel de netteté à F2.8 voir F4.

Je me dis que je connais bien cet objectif, surtout qu’il est léger, 180 grammes. Changer pour avoir plus lourd mais en contrepartie d’un choix de focale rapide est un bon argument. Ces objectifs se valent en terme de qualité.

Mon objectif Fujifilm 23mm F2, est en gris comme mon appareil photo. Il a donc sa personnalisation grise comme mon Fujifilm X-T20, j’aime bien son look, sa prise en main et sa légèreté de 180 grammes qui en fait un bon combo avec le Fujfifilm X-T20, c’est pourquoi j’ai eu tant d’hésitation. Un gros objectif sur un petit boitier peut très vite devenir déséquilibrant. Cependant le Fujifilm 18-55mm F2.8-F4 est bien équilibrés. Finalement beaucoup trop d’hésitation avec cet objectif. Surtout que si je m’offre le 18-55mm F2.8-F4, je ne garderais pas l’objectif Fujifilm 23mm F2. Car il ne me servirait plus.

L’objectif Fujifilm 23mm F2 est excellent car son autofocus permet vraiment d’être réactif, tellement il est rapide, associé au Fujifilm XT20.

 

Alors pourquoi je choisis l’objectif Fujifilm 23mm F2 ?

En fait il y a un critère également qui lui donne un argument très appréciable au choix d’une focale fixe.

C’est de prendre ses habitudes et de pouvoir connaître son hyperfocale inconsciemment. L’hyperfocale permet d’avoir la zone la plus nette de la distance la plus courte depuis votre appareil photo sur votre image jusqu’à l’infini. À force de photographier toujours à la même focale on prend l’habitude de savoir où va se trouver la zone de netteté avant et la zone de netteté arrière. On ne change pas de valeur en focale donc on prend des habitudes à force de photographier. Cela permet donc très réactif !

L’hyperfocale permet donc d’avoir un premier plan et arrière-plan net au lieu de faire la mise au point sur l’infini et zapper la netteté sur le premier plan de votre image. Ou alors vice-versa, avoir le premier plan net et l’arrière-plan moins net à cause de l’endroit où vous fait la mise au point.

On pourrait se demander, si c’est vraiment utile de la calculer à chaque fois ? Ma réponse est non, je ne la calcule jamais. Cela me ferait perdre trop de temps. Mais étant donné que c’est tout le temps la même focale c’est une valeur de moins qui change. Le fait de connaître votre objectif et être basé sur la même focale fait que, en la connaissant il n’y aura pas besoin de calculer ou se poser la question. L’avantage d’une focale fixe par rapport à un zoom pour être tous les jours au quotidien c’est que le zoom peut mettre en difficulté et ne pas comprendre pourquoi on a fait la mise au point à un certain endroit mais la netteté n’est pas comme celle souhaitée.

Il paraît que la qualité de netteté est meilleure aussi sur une focale fixe car elle posséderait plus de lamelle à l’intérieur que certains zooms et permet d’ouvrir à de plus grandes ouvertures que les zooms. Cela dit cela dépend avec quel objectif vous le comparé.

Ici pour le comparer à l’objectif Fujifilm 18-55mm F2.8 F4, il possède 7 lamelles quand l’objectif Fujifilm 23mm F2 possède 9 lamelles. C’est pourquoi il y a quand même une différence de résultat. Les bokehs seront aussi plus jolis sur un appareil photo avec plus de lamelle. Néanmoins, quand on prend une photo sur le terrain on n’est pas avec 2 objectifs  et 2 appareils photo entrain de comparer les images sans cesse. On prend la photo et voila.

Le 18-55mm que je convoitais était dû à son prix accessible entre guillemets. L’inconvénient c’est que son ouverture est de 2.8 à 18mm et 4 à 55mm. Ce qu’il fait que je me retrouverais alors a f4 a 55 mm quand j’ai besoin d’une plus grande ouverture s’il me manque de la lumière. Cependant avec un 55 mm, il suffit un peu de détacher son arrière-plan du sujet pour avoir déjà un joli flou d’arrière-plan. De plus on peut très bien monter dans les ISO plus facilement qu’auparavant. Avec le Fujifilm XT20 je monte à 6400 ISO avec une bonne image.

 

Changer toujours changer…

À force d’à nouveau avoir envie d’un nouveau jouet, un autre problème et un autre besoin de nouveau de changement pour ensuite s’intéresser à l’objectif Fujifilm 16 55mm F2.8 qui est lui bien plus lourd et bien plus chère. Le 16-55 mm F2.8 aura l’avantage de garder une très bonne polyvalence surtout en gardant constamment la possibilité d’ouvrir à F2.8.

Fujifilm 16-55 mm F2.8
Fujifilm 16-55 mm F2.8

Mais moi qui veux avoir un appareil photo au quotidien léger, c’est pour cela que j’ai investi dans le Fujifilm X-T20. Je veux  garder la légèreté et ce serait donc incompatible avec cet usage si ensuite je me dirigeais avec le 16-55mm F2.8. Dans ce cas autant sortir directement avec mon reflex. Ce serait donc un achat en doublon.

La polyvalence du 18-55mm pour le quotidien est quand même intéressante. Mais je pense qu’en investissant dans cet objectif cela aurait créé encore un autre problème pour investir dans un autre jouet par la suite.

En ayant l’habitude de photographier avec le même objectif, j’ai pris mes habitudes de façon de photographier  de faire la mise au point à environ 1/3 de l’image pour me permettre d’étendre ma zone de netteté. Le fait d’avoir une focale fixe permet donc de prendre ses habitudes toujours avec la même focale tandis qu’avec un zoom de passer de 18,20, 25, 30, 45, 55 mm peut donner plus de complexité à comprendre pourquoi la zone devant ma mise au point n’est pas nette.

Néanmoins c’est un peu un faux argument, car dans la réalité des choses, on a un hybride qui affiche le résultat avant de prendre la photo, donc dans les faits c’est une issue pour se rassurer aussi de ne pas acheter l’objectif. Car si on souhaite faire une photo, on la fait et c’est tout. On ne rentre pas spécialement dans de la recherche technique et obligatoire. C’est se creuser la tête pour pas grand chose bien souvent, enfin tout dépend le cas et la situation. Pour être plus créatif il faut cependant bien connaître son matériel.

Mais c’est un choix, car il est évidemment question ici de pousser la créativité sur notre image en ayant totalement la main sur la zone que l’on souhaite nette sur notre image.

C’est vrai que l’hyperfocale permet d’avoir une solide technique immédiatement sans calcul. Vous voyez ce que je veux dire? Car avec un objectif comme le 18-55mm il y aura plus de valeur à connaître. L’avantage de la focale fixe c’est qu’on se rappelle juste de la distance par rapport à l’ouverture du diaphragme.

L’objectif Fujifilm 23mm F2 permet aussi d’englober une scène. Cette focale est souvent utilisée par les journalistes, car elle correspond à un 35mm. Et puis si on veut quelque chose en gros plan on peut aussi se rapprocher, même si ce n’est pas tout le temps possible. À l’exception on peut très bien croppé l’image, (la recadré) mais en perdant en résolution.

 

Conclusion mon avis sur l’objectif Fujifilm 23mm F2 et sa focale

J »ai hésité à changer mon objectif Fujifilm 23mm F2 pour une focale plus polyvalente. Peut-être que plus tard je le changerais si mes besoins changent, mais pour l’instant, c’est un objectif qui permet très bien d’être accompagné au quotidien. Cette focale fixe est peut-être moins polyvalente que le 18-55mm F2.8-F4 mais elle reste polyvalente quand même !

En ce qui me concerne, comme j’ai déjà un appareil photo reflex, je veux évidemment éviter de me trimbaler avec plusieurs objectifs, c’est pour cela que j’ai choisi un 2ème appareil photo hybride en plus de mon reflex. C’est pour sortir léger au quotidien. Mais rien ne m’empêche de prendre aussi le 50mm Minolta F1.7 ou le Hélios 44-2 58mm F2 et d’utiliser le focus peaking.

L’objectif Fujifilm 23mm F2 est un excellent objectif. Le choix d’une focale est personnel, mais cette focale m’a permis de réaliser ces images avec autant de créativité :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

« Comme une idée géniale ! »💡 ………………………………………………………………………………………………………………………………… Modèle : @mline17 Toi aussi mets ton « Comme… » en commentaire si la photo t’inspire… 🤗 Je fais des photos et je les compare avec « Comme… »✨✨💫 📸 Apprendre la photo avec moi : https://blog.dapacari.fr ………………………………………………………………………….. 📍Parc OL Groupama Stadium 📷 Fujifilm X-T20 + 23mm ………………………………………………………………………… #lyon #onlylyon #groupamastadium

Une publication partagée par Dapacari (@dapacari) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

« Comme aspiré »💫 ………………………………………………………………………….. Toi aussi mets ton « Comme… » en commentaire si la photo t’inspire… 🤗 Je fais des photos et je les compare avec « Comme… »✨✨💫 📸 Apprendre la photo avec moi : https://blog.dapacari.fr ………………………………………………………………………….. 📍Métro Gorges de Loup 📷 Fujifilm X-T20 + 23mm ………………………………………………………………………….. #lyon #photography #imagine #lyoncity #fuji #fujifilm #hello_france #france #architecture_hunter #photooftheday #igers #instagood #toplyonphoto #instagram #archilovers #onlylyon #igersfrance #igerslyon #monlyon #citykillerz #igerseurope #hello_worldpics #tagstagram #bestcity #architecture #landscape #bestpic #cityview #cettesemainesurinstagram #france4dream

Une publication partagée par Dapacari (@dapacari) le

 

Bref, on a souvent envie d’un nouveau jouet en photographie. Mais est-ce que c’est de la frustration matérielle qui nous bloque dans ce qu’on veut créer ou un besoin non fondé.

Alors Fujifilm 23mm F2 VS Fujifilm 18-55mm F2.8-F4 qui l’emporte ? On dirait que ces objectifs ont été crée pour mettre une hésitation commerciale entre les 2. C’est sûre que si je m’équipe du 18-55mm, je ne me servirais plus du 23mm. Le 18-55mm F2.8 F4 est un objectif trouvable à des prix variants que ce soit en occasion ou sur internet même neuf. On peut trouver la bonne affaire !

Ce n’est pas une perte non plus car les objectifs sont toujours des investissements et peuvent se vendent et se revendent. Néanmoins c’est vrai qu’il faut parfois expérimenter pour savoir si cet objectif est parfait pour nous. Il faut parfois acheter l’objectif pour s’en rendre compte.

En soi l’objectif Fujifilm 23 mm F2 même si c’est une focale fixe est un objectif polyvalent aussi bien que l’objectif Fujifilm 18 55 mm F2.8-F4! Je rappelle que la focale 23 mm correspond à un 35mm sur le Fujifilm XT20 qui possède un capteur APS-C. C’est la focale préférée des journalistes, des photographes de rue. Celle qui englobe bien une scène. À mi-chemin entre un grand angle et téléobjectif.

Il y aura toujours des nouveautés chaque année avec de nouveaux appareils photo plus performants. Cependant un appareil photo donnera une bonne image même s’il est encore ancien. Il faudra voir si ses spécificités vous conviennent comme je vous l’ai indiqué au début de l’article en ce qui me concerne pour être passer du Fujifilm X100S au Fujifilm XT20.

Si vous vous posez la question il vaut mieux opter pour un objectif de qualité que pour un nouveau boitier. En écrivant cet article,  le Fujifilm X-T3 est sorti. Le Fujifilm X-T30 sortira naturellement alors bientôt. Ce n’est pas pour autant qu’il faut alors changer un boitier dès qu’un nouveau matériel sort si vôtre appareil photo vous satisfait déjà. Mesurer vraiment vos besoins si vous voulez un nouveau jouet ou si vous en avez vraiment besoin.

test fujifilm 23mm f2
Fujifilm Fujinon 23 / F 2.0 XF R WR Objectifs 23 mm Silver

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être informé dès qu'un nouvel article est publié et recevez en bonus gratuitement, le guide photo que j'ai créé de 31 pages !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.