Comment photographier la neige ?

Photographier la neige

La neige c’est féerique pour les uns, un cauchemar pour les autres tout dépend la situation dans laquelle on est. Pour photographier la neige c’est pareil, bien souvent on trouve la scène devant nous magnifique et géniale mais on galère ensuite à la mettre en images, même en mettant tout en automatique vous pourrez croire que vous vous en sortirez mais le problème c’est que la neige apparaîtra grise ou bleu.

Alors en discutant avec Jérôme, il me dit que ce serait bien de parler de la neige dans un article, je ne suis pas un spécialiste de ce domaine alors allons étudier cela pour vous éclairer 🙂

Photographier la neige
Comme suivre sa voie ©Dapacari



  • Ce qu’il faut savoir

Pour photographier la neige, l’appareil photo cherchera tant bien que mal à effectuer une bonne exposition de l’image avec l’exposition automatique ou semi-automatique. Si vous êtes en mode manuel, c’est vous qui choisissez tout. Le problème avec l’exposition automatique ou semi-automatique c’est que l’appareil photo aura tendance à sous-exposer car l’appareil ne comprend pas que vous voulez photographier la neige. Il faudra alors bien souvent augmenter la correction d’exposition pour surexposé car sinon l’appareil photo aura tendance à sous-exposer la photo (photo sombre) et donc la neige de votre photo sera plutôt grise au lieu de blanche, mais attention à ne pas trop surexposé au risque de rendre la neige ultra-blanche et perdre du détail, tout dépend la création, si c’est volontaire le rendu peut-être sympa mais il vaut mieux comprendre ce que vous fait.

Il faut savoir également que la neige peut être bleue aussi à cause d’une mauvaise balance des blancs dans votre choix. Pour ma part je photographie en RAW et je laisse la balance des blancs en auto, si celle ne me convient pas il m’est plus facile de la modifier en post-traitement, mais ça vous le faisiez déjà hein ?

Comme je vous le dis la neige sera grise si vous sous exposé il faut bien penser à augmenter l’exposition alors aidez-vous de l’histogramme et regarder ce qu’il affiche : Si c’est à gauche la photo est plus sombre donc comme on photographie la neige il faut que ce soit plus sur la droite car la neige est claire

Comme je vous le dis souvent, ici le mode semi-automatique est à privilégier pour photographier la neige. Pour être efficace et gagner en rapidité et ne pas rater aucun instant en réfléchissant trop à la technique, si vous avez le temps permettez le vous mais sinon choisissez l’instant avant qu’il ne passe devant vous, ici pour la neige choisissez le mode priorité vitesse.

 

 

  • Photographier les flocons de neige

j’ai galéré à en photographier les flocons de neige, je ne comprenais pas pourquoi photographier la neige était si compliqué, je n’arrivais pas à en mettre sur mon image, pour ma part je voulais capturer les flocons de neige et il faut choisir une vitesse plus élevée pour cela, sinon avec une vitesse d’obturation basse les flocons apparaissent comme des traînés. Tout dépend de l’effet que vous voulez donner à votre photo.

En prenant en photo cette scène ci-dessous, au premier abord je voulais photographier les flocons de neige c’est à dire figé les flocons mais n’étant pas expérimenté dans ce domaine, je me suis retrouvé avec des traînées de neiges, le résultat me plaît bien même si mon but en premier lieu était d’avoir des flocons nets. J’étais en priorité vitesse alors pour photographier la neige il ne fallait pas que je choisisse une vitesse trop haute car photographiant déjà de nuit, j’allais réduire la qualité de mon image, l’appareil photo choisirait d’augmenter les ISO pour compenser. Alors j’ai choisi une vitesse de 1/25ème seconde, alors la neige apparaît comme traînée et l’appareil m’indique une ouverture à F4.5.

Photographier la neige
Comme entre feu et glace

Si je voulais moins de traînée de neige, il m’aurait fallu monter la vitesse mais au risque de sous-exposer mon image et donc de réduire sa qualité… Il faut donc trouvé le compromis entre vitesse et obturation et le risque de gâcher une image si on ne change pas de décision. De nuit il est difficile en plus de pouvoir monté assez haut en vitesse, dû au manque de lumière.

J’ai remarqué aussi ce qu’il faut savoir également en photographiant la neige, c’est qu’il faut observer d’où vient la lumière, de quel côté et se positionner de façon à ce que la lumière touche les flocons. Il en est de même pour la neige déjà tombé et les petits cristaux de neige présent sur la couche de neige.

Attention à ne pas descendre trop bas non plus en vitesse, sinon vous ne verrez même pas qu’il neige.

Cet article est aussi valable pour la pluie également, mais par contre l’eau tombant plus vite, la vitesse est donc à augmenté par rapport au cas de la neige mais en trouvant le compromis, c’est alors le même principe. Si vous êtes à une vitesse trop basse ça ne se verra même pas sur la photo.



  • La technique à retenir pour photographier la neige

Concentrez-vous sur la scène et faites appellent au mode semi-automatique. L’appareil va donc sous-exposer l’image, dans ce cas servez-vous de la correction d’exposition présente sur votre appareil photo. Généralement vous verrez +1 +2 +3 ou -1 -2 -3. Des appareils peuvent même allez jusqu’a +5 et -5. Mettez-vous en mode LIVEVIEW et regarder le résultat sur votre écran. L’avantage avec la visée par l’écran c’est que la photo est visible avant de déclencher, alors servez-vous-en.

Un conseil : Il faut savoir aussi que quand il neige il fait évidemment froid, alors n’oubliez pas de vous procurer des batteries pour éviter d’être en rade. Les batteries se déchargent plus vite avec le froid.

Vous pouvez aussi utiliser un filtre polarisant, ce qui permettra de rendre des couleurs plus saturées si vous êtes à la montagne comme un ciel plus bleu ou si vous photographiez des skieurs avec des tenus flashy, ce filtre permet aussi d’éliminer les reflets qui pourraient se présenter si vous photographiez des détails comme la glace, de l’eau etc.

 

  • La mise au point

Avez-vous lu l’article que j’ai écrit sur les modes de mesure de lumière ? Là où vous fait la mise au point votre appareil photo calcule l’exposition de votre image si vous êtes en mode semi-automatique. Si vous faites votre mise au point là où c’est sombre, l’appareil photo va alors éclairer votre photo jusqu’à ce que la zone de mise au point soit bien exposé en fonction des modes de mesure de lumière, ils servent donc à ajuster l’exposition de l’image, centrale, moyenne etc. en fonction de ce que vous voulez bien éclairer.

 

  • Conclusion

Pour bien photographier la neige, il faut donc faire attention à votre vitesse de capture de votre image, selon comment vous voulez que la neige apparaisse sur l’image, figé ou en trainer ? Ensuite attention à la balance des blancs qui peut faire virer votre image à un aspect bleuté, il faut donc jouer avec la correction d’exposition. N’oubliez pas que la neige est blanche, si sur votre photo elle est grise, alors l’image est sous-exposée.

Si vous avez des questions, des difficultés en photo, vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous ou n’hésitez pas à m’envoyer un mail 🙂

Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et de super photos !

photographier la neige

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez gratuitement le guide pour démarrer la photographie et les 10 conseils !

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Top cet article ! J’ai pris des photos sous la neige en montagne ces derniers jours et c’est vrai qu’elles ont tendance à virer au bleu ! Donc oui effectivement shooter en raw c’est vraiment ce qu’il faut faire 🙂
    A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *