Qu’est-ce que la plage dynamique en photo?

Qu’est-ce que la plage dynamique en photo?

Je me suis interéssé à ce terme. « Dynamic Range » en Anglais. C’est vrai qu’est-ce que c’est ? La plage dynamique c’est tout simplement la capacité pour votre appareil photo a distinguer le niveau de détail dans les zones très sombres et le détail dans les zones très claire. Un œil a cette dynamique naturel et très efficace de pouvoir discerner des détails dans les zones très claires ou très sombre. Nos appareils photo et objectif ont plus de difficultés. Certains appareils photos proposeront des options pour jouer avec.

 

Détail

Quand on photographie, selon ce qu’on veut montrer, la plupart du temps, c’est un maximum de détail dans les zones très claires et dans les zones très sombres. C’est le but de la photographie et c’est ce qui donne de l’intérêt à votre image. Présenter un maximum de détails. Il y a aussi d’autres façon de photographier en présentant un caractère minimaliste mais ce n’est pas le but de l’article. Ici je veux parler de détail.

L’œil cherche avant tout quelques choses dans l’image. Un grand capteur aura une plus grande plage dynamique que les capteurs plus petits. On cherche du détail autant dans les ombres que dans les hautes lumières. Généralement ce qui se passe en post-traitement, c’est qu’on cherchera à baisser les hautes lumières et augmenter les ombres. Le problème c’est que dans certaines situations il y a un trop fort écart entre une forte luminosité et une très faible luminosité.

plage dynamique capteur photo
Histogramme photo

Tout à gauche de l’histogramme, c’est les noires et les ombres. Tout à droite de l’histogramme, c’est les blancs et hautes lumières.

Voici l’image qui correspond à l’histogramme ci-dessus :

plage dynamique capteur photo
Comme vivante ©Dapacari

On remarque donc beaucoup de noire dans le ciel ainsi que le public en bas de la photo.

Selon la scène à photographier, si les éléments sont très dynamiques, d’un côté très sombre et très claire, la majorité des personnes conseillent de faire tirer l’histogramme vers la droite. Exposer à droite c’est avoir l’image le plus clair. Á gauche ce sera le plus sombre. Sur l’image ci-dessus, les ombres et noires sont très présentes sur l’image.

Donc pour une image plus claire cela nécessitera un post-traitement obligatoire si vous photographiez comme cela. Attention quand même à ne pas partir dans l’extrême car si vous exposez trop à droite votre image sera cramée et donc inexploitable (toute blanche).

Sur cet histogramme, le graphique tend à partir tout à droite, sans que les blancs soit cramé.

Si vous souhaitez utiliser la technique de l’exposition à droite, il faut donc veiller à ce que l’histogramme sous forme de montagne, ne montre pas la montagne tout à droite coupée en 2. Ci-dessous la montagne touche le bout tout a droite et est franchement coupée en 2 :

histogramme photo
La même photo avec les blancs cramée dans cette histogramme là

J’ai pour ma part activer une option dans mon Canon 6D pour observer la plage dynamique. Cette option s’appelle tout simplement l’option histogramme. Cette option me permet d’avoir un visuel de la plage dynamique et de me montrer sur l’écran, l’histogramme de mon appareil photo et quels sont les éléments ou les hautes lumières qui sont très fortes. Cela ne veut pas forcément dire cramée non plus. Donc s’il y a des petites tâches blanches sur mon image, mon appareil photo me les fera clignoter en noire. Si je vois qu’une grande partie est totalement surexposée, là il y a un problème. Sinon si c’est des petits éléments bien souvent c’est récupérable, si le reste de l’image n’est pas totalement trop clair non plus. Dans ce cas il faudra faire un choix concernant la plage dynamique, car si ces éléments sont clairs c’est pour bien équilibrer l’image et éviter que d’autres éléments soient trop sombres.

Je parle par exemple en photographiant en ville, les lumières des lampadaires qui peuvent apparaître surexposé et cramée.

plage dynamique photo

Des options

Il existe sur certains appareils photo des options paramétrables concernant la plage dynamique. Mais en shootant en RAW (lisez l’article ici) vous n’êtes pas vraiment obligé de vous soucier de cela. Car la dynamique de votre photo est post-traitable. Attention à photographier tout de même correctement. Selon votre appareil photo et en photographiant correctement vous pourrez récupérer des détails dans ces zones. L’intérêt est de choisir un appareil photo capable d’avoir une zone étendue dans sa plage dynamique.

Plus le capteur est grand et plus la plage dynamique est large. Vous aurez donc une meilleure marge pour exprimer votre créativité en post-traitement.

Si vous photographiez spécialement en JPEG, il est intéressant de voir si vous pouvez choisir une option en rapport avec la plage dynamique. Le fait de choisir le Dynamic Range sur les appareils par exemple Fujifilm à son importance pour les JPEG. Je vous parle de Fujifilm car je photographie au Fujifilm X-T20 en plus de mon Canon 6D. N’oubliez pas que le JPEG est l’image compressée du RAW. Si vous shootez en JPEG vous aurez intérêt à vous intéresser à cette option car vous aurez beaucoup moins de flexibilité en post-traitement.

Faire un choix

Il faut souvent faire un choix entre une image soit très sombre, soit très claire. Il est souvent difficile à l’appareil photo de tout équilibré parfaitement selon ce que vous voulez montrer. De nos jours il existe le HDR, mais ici on part dans une autre pratique photo qui est parfois surréaliste. Pour bien choisir le côté sombre ou clair de votre image, pour cela, il y a les modes de mesures de lumière de votre appareil photo à choisir selon ce que vous voulez montrer, lisez l’article ici.

 

contre jour explication
« Comme les milles et une nuits » ©Dapacari

On voit donc dans les appareils photo Fujifilm un terme appelé DR100, DR200, DR400. C’est donc une option qui concerne la plage dynamique. Peut-être avez-vous cette option aussi dans votre appareil photo ? Sur mon Canon 6D, en fouillant dans le menu, il y a des options mais rien de directement accessibles. L’intérêt avec un reflex est surtout de photographier en RAW et de développer ses photos soi-même. Le constructeur Fujifilm a décidé d’intégrer cette option paramétrable rapidement. Vérifiez sur votre appareil photo si vous avez cette option.

Pour comprendre la plage dynamique sur Fujifilm s’appelle DR (Dynamic Range) : DRAUTO, donc automatique, DR100 l’image est neutre, DR200 elle est à 200% et DR400 elle est à 400%.

Il s’agit donc de la correction d’exposition de l’image. Une image où il y a des zones très fortement lumineuse, cette option peut faire la différence. Les options DR200 ET DR400 sous exposent les hautes lumières et surexposent les ombres de votre image dès la prise de vues. L’image peut donc paraître trop claire selon la scène.

C’est donc la manière dont jouera la correction d’exposition.

Vous photographiez en RAW ?

En photographiant en RAW, on pourrait dire que ça n’aura pas d’impact car vous pourrez récupérer le détail en baissant les hautes lumières et augmentant les ombres mais si c’est trop surexposé, l’image sera trop blanche et impossible de récupérer le détail si c’est trop cramé. Donc ça à un impact forcément quand même si vous surexposé ou sous exposé beaucoup.

En important vos photos dans Lightroom par exemple, la photo apparaît brute sans traitement. Néanmoins il vaut mieux laisser l’option de la plage dynamique neutre pour éviter de sous exposer ou surexposer toujours votre image au détriment de la perte de qualité au post-traitement. Car cela joue aussi avec les ISO. Á vous de voir au moment voulu si vous voulez utiliser cette option.

Alors je parle de la fonction « Dynamic Range » pour Fujifilm. Les autres marques ont leur option ou non. Sur Canon je ne vois que le paramètre « correction auto de luminosité avec « faible », « standard et « élevé », mais c’est vraiment fouillé dans les menus. Ce n’est pas vraiment directement accessible et utilisable aussi rapidement que sur Fujifilm.

Il ne faut pas oublier que plus vous montez en ISO et plus vous perdrez de détail et l’image deviendra granuleuse. C’est pourquoi il vaut mieux connaître l’option sélectionnée et l’influence que ça a.

Si je peux choisir quel Dynamique Range faut-il choisir ?

Sur Fujifilm c’est simple car ça s’appelle DR100, DR200, DR400, OU DRAUTO. Pour les autres marques, regarder dans la notice de votre appareil photo. J’aime quand les options sont paramétrables rapidement sinon cela devient vite prise de tête. C’est pour ça qu’il vaut mieux photographier en RAW pour saisir le moment opportun et optimiser son post-traitement correctement.

Pour ma part je le laisse en DR100 sur mon Fujifilm X-T20 pour éviter que ça change l’aperçu à la prise de vues, puisqu’en RAW à la prise de vues cela ne l’impactera pas mon visuel. Je préfère alors rester neutre.

Franchement, un conseil mieux vos shooter en RAW et apporter votre traitement personnel dans votre logiciel fétiche. Vous garderez une grande flexibilité dans la plage dynamique. Adobe propose désormais un système d’abonnement, pour éviter de devoir s’abonner mieux vos se procurer le logiciel pour l’avoir définitivement.

Pour le choix mieux vos choisir tout simplement si vous avez l’option le Dynamic Range qui vous correspond le mieux en faisant des tests et de le laisser tel quelle sur le même. Puisqu’en post traitant vous aurez totalement la main pour développer votre créativité.

Pour ma part c’est comme ça que je fais. J’ai longtemps laissé le paramètre de plage dynamique en automatique sur mon Fujifilm X100S mais le résultat était aléatoire selon la scène. Je voulais vraiment m’enlever un paramètre en moins à prêter attention. Ça ne sert à rien de s’encombrer de détail à vérifier. Vaut mieux aller droit au but en se concentrant sur sa photo.

Ce qu’il faut retenir au sujet de cette option pour la plage dynamique, c’est la surexposition des ombres et la sous-exposition des hautes lumières ça sert à cela cette fonction.

Conclusion

Un paramètre en plus à découvrir pour un paramètre en moins à se soucier. L’intérêt est d’éviter de se prendre la tête mais connaitre les options de vos appareils pour bien les utiliser. L’important c’est de savoir ce qu’est la plage dynamique. Selon la marque de votre appareil photo il peut donc y avoir diverses options déblocables pour jouer avec cela. Connaître la plage dynamique ne changera pas votre façon de photographier, peut-être pourra l’influencer à la rigueur. Mais sinon c’est la capacité de votre appareil photo à gérer le niveau de détail dans les parties sombres et claires. Je me suis intéressé à cela car j’ai vu dans mon Fujifilm X-T20 l’option DR et cela m’a permis de vous en parler après recherche.

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez gratuitement le guide pour démarrer la photographie et les 10 conseils !

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *