Comment bien choisir son matériel photo lorsque l’on est détective privé ?

Comment bien choisir son matériel photo lorsque l’on est détective privé ?

 Si le détective privé conserve encore aujourd’hui l’image d’un homme vêtu d’un long manteau, d’un chapeau et de lunettes de soleil, il n’en reste pas moins qu’avec le temps, ses outils de travail ont bien évolué et que les technologies occupent désormais une place majeure lors des investigations. Mais alors lesquelles utiliser et comment les choisir ?

détective privé photo

 

  • Appareil photo, caméscope, téléphone portable, caméra miniature : Que choisir  ?

Appareil photo, caméscope, téléphone portable, caméra miniature… Le détective a le choix quand il s’agit d’immortaliser des images qui pourront par la suite être utilisées comme preuve par ses clients. Mais alors quelles sont les technologies les plus appropriées pour ce métier ?

La réponse dépend en réalité du contexte. Bien sûr, le caméscope et l’appareil photo fournissent une qualité d’image et de son qui demeure encore  aujourd’hui supérieure à celle des téléphones portables et des caméras miniatures. Cependant, l’appareil photo et le caméscope ne passent pas facilement inaperçus et ne sont pas nécessairement les outils les plus discrets, surtout lorsque l’investigation se déroule dans un lieu fermé tel qu’un hôtel ou un restaurant. Dans certains cas, les téléphones portables ou les caméras miniatures peuvent alors être plus facilement utilisés. Ceci d’autant plus que la qualité d’image ne cesse de s’améliorer sur ces technologies.

 

  • Les critères importants dans le choix d’un appareil photo pour un détective privé

Bien qu’ils utilisent également des technologies plus discrètes comme les caméras miniatures ou les téléphones portables, l’appareil photo demeure un outil incontournable pour la plupart des détectives privés. Le choix de cet appareil n’est alors pas pris à la légère puisque l’appareil doit répondre à un certain nombre de critères indispensables au bon déroulement de ses enquêtes. En tant que détective privé, il est en effet nécessaire de pouvoir prendre des photos discrètement et rapidement, mais pas que…

 

  • La taille du boîtier

L’appareil doit être suffisamment léger et petit pour pouvoir être dissimulé dans un sac ou sous les vêtements dans le cas où le détective serait sur le point de se faire surprendre. Inutile donc d’investir dans un appareil avec un téléobjectif bien trop identifiable. Afin d’être encore plus discret, il peut être utile de disposer d’un écran numérique mobile qui permet de prendre des photos depuis un angle sans être vu.

 

  • La réactivité

Le détective doit être en mesure de prendre des photos rapidement avant d’être découvert. Il faut donc que l’appareil possède une grande réactivité. Pour cela, l’appareil doit avoir une mise au point très rapide

 

  • Le zoom et la qualité d’image

Bien entendu, dans la plupart des cas, le détective privé est tenu de rester à distance du sujet qu’il souhaite photographier. Un zoom suffisamment puissant (24x au minimum) allié à une bonne qualité d’image est donc indispensable.

 

  • Le flash et la prise de photo de nuit

Afin d’être le plus discret possible, le détective privé doit posséder un appareil photo avec un flash en option afin de pouvoir le désactiver si besoin. Cependant, même dans des conditions de faible luminosité et sans flash, la qualité d’image des photos doit être bonne sans que les effets de flou ne soient trop importants. Pour cela, les détectives privés privilégient en général des objectifs très lumineux avec une ouverture maximale et une sensibilité ISO importantes.

 

  • Le mode rafale

Disposer d’un mode rafale peut enfin être très utile pour prendre des photos à la volée et être certain de ne rien rater entre deux prises de vue.

 

  • Conclusion

Pour un détective privé, le choix de l’appareil photo doit être longuement étudié, le plus important étant bien sûr que l’appareil soit discret et rapide à utiliser.

Si de nombreuses options peuvent également être très utiles, il ne faut pas oublier que le détective privé peut être amené à abandonner son appareil photo, dans l’urgence, au cours d’une enquête. L’investissement doit donc être modéré, et il est tout à fait possible de trouver des appareils entre 300 et 400 euros qui feront l’affaire.

 

Cet article est un article invité, écrit par David Liobard pour le site https://investipole.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.